Le gouvernement propose des repas à 1 € à tous les étudiants jusqu’à la fin de l’année

© VanoVasaio Shutterstock

Si les repas à 1 € étaient déjà proposés pour les étudiants boursiers, la ministre de l'Enseignement supérieur a décidé le 7 novembre dernier d’élargir la proposition à tous ceux qui en avaient besoin. 

Il y a quelques jours, la vidéo de la jeune Maëlle, étudiante en quatrième année de Sciences Po, a fait le tour des réseaux. Une vidéo TikTok qui montre l’étudiante en pleurs et où elle explique vivre avec 100 € par mois. Sa bourse a en fait été revue à la baisse quand ses parents ont déménagé à Mayotte et ont vu leur salaire argumenter simplement grâce à une prime de vie chère appliquée dans tous les départements et territoires d’Outre-mer. La bourse perçue ne correspond donc pas à la réalité.


Un dispositif de courte durée

Maëlle est un exemple parmi tant d’autres, mais sa vidéo met la précarité étudiante au centre des préoccupations du ministère de l’Enseignement supérieur. Alors que l’inflation rend la vie rude pour beaucoup, Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur, lance un nouveau dispositif pour les plus précaires. Dans une interview accordée à Sud Radio le 7 novembre, elle explique que la distribution de repas à 1 € par le Crous a été élargie pour tous les étudiants qui en ressentent le besoin. Jusqu’ici, seuls les étudiants bénéficiant de la bourse y avaient accès. 

Pour en bénéficier c’est donc tout simple. Il suffit d’être étudiant·e, de se rendre directement au Crous et de demander le repas à prix cassé. Un dispositif qui est mis en place uniquement jusqu’aux vacances de fin d’année. Après cela, l’offre sera à nouveau disponible uniquement pour les étudiants boursiers.

Fin des articles