10 erreurs de lavage en machine que tout le monde fait

undefined 20 février 2020 undefined 01h00

Laura

Tu te souviens de ce sublime pull en cachemire que tu as dû refiler à ta petite cousine de cinq ans pour cause de mauvaise gestion de thermostat ? Oui, celui qui t'avait coûté un budget voyage sur plusieurs générations... Bon, eh bien il serait temps de prouver que tu as changé, que tu es prêt(e) à faire des efforts et à t'engager dans une relation saine avec un nouveau pull. Pour cela, voilà les 10 erreurs que tu devras éviter à tout prix. 


Ouvrir boutons et fermetures éclair

En machine, mieux vaut être fermé. Les fermetures éclair restées ouvertes risquent d’accrocher les vêtements et donc de les abîmer. De même pour les boutons. D’autant plus que fermés, ces derniers aideront aussi les vêtements à garder leur forme originelle – notamment pour les chemises – et éviteront aux coutures d’être malmenées. (J’en profite pour vous conseiller de laver vos jeans à l’envers pour éviter leur décoloration)

 

Verser trop de lessive

Plus on met de lessive, plus notre linge est propre ? Du tout jeune padawan, c’est même tout le contraire. En trop grande quantité, la lessive se dissout mal. Résultat : l’excédent laisse des traces sur le linge (obligé d’être relavé), et crée de la moisissure dans la machine.

 

Trop charger la machine

C’est assez logique, mais on est encore nombreux à bourrer le tambour de notre machine pour se débarrasser de cette corvée une bonne fois pour toutes. Mauvaise idée. Mieux vaut laver son linge en deux fois plutôt que de risquer de casser notre machine ou d’en ressortir un linge mal lavé…

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Helga Stentzel (@made_by_helga) le

Laver des matières élastiques

Si vous vous êtes récemment mis au footing (ou à la natation), équipé de la panoplie complète du sportif en élasthanne, préparez-vous à laver à la main. Les tenues de sport et les maillots de bain supportent en effet très mal la machine à laver et ses températures extrêmes. D’où les petits fils élastiques blancs qui apparaissent sur le vêtement, sorte de vermisseaux signifiant un état de décomposition avancé.

 

Choisir une lessive coûteuse

On a souvent l’impression que la valeur d’une chose dépend de son prix (ils sont forts ces publicitaires), alors que la réalité peut être tout autre. Parfois, les produits les plus marketés contiennent quantité de produits chimiques inutiles qui risquent au contraire d’encrasser la machine. Mieux vaut s’en tenir à des produits courants, voire aux bonnes vieilles recettes de nos grands-mères. Le sel par exemple a un effet blanchissant, la craie fait disparaître les tâches et le jus de citron assainit, adoucit et donne une bonne odeur au linge. On peut également utiliser des noix de lavage ou même de la cendre, accompagnée(s) d’un peu de vinaigre blanc en guise d’adoucissant.

 

Laver les sous-vêtements avec les autres vêtements

De la même façon que les fermetures éclaires ouvertes, les baleines des soutien-gorge risquent de déchirer nos vêtements. Les bas et collants très fragiles sont aussi malmenés dans le tambour de la machine (tout comme les dessous en fine dentelle). Mieux vaut protéger tout ce beau monde en glissant résilles, soutifs et petites culottes dans un filet de lavage prévu à cet effet.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Best House Products (@besthouseproducts) le

Frotter une tâche trop énergiquement

En frottant votre linge comme un dératé, vous risquez d’abîmer le tissu, voire d’imprégner encore plus la tâche au cœur des fibres du vêtement. En cas de tâche tenace, faites plutôt tremper votre linge dans une eau chaude savonneuse, avant de l’enfourner dans le tambour de la machine.

 

Laver les couettes et oreillers comme le reste du linge

Encore une fois ça paraît logique, et pourtant… Les couettes et oreillers étant beaucoup plus épais que nos vêtements, ils mettent plus de temps à sécher. Il est donc conseillé de les laver à part, et de doubler le temps d’essorage et de séchage.

 

Mal associer les types de linge

C’est pénible, je sais, mais s’il y a des indications de lavage sur nos vêtements, ce n’est pas uniquement pour nous entraîner au rebus. Les serviettes de toilette et les chemises en coton, par exemple, ne se lavent pas à la même température. En plus de trier les couleurs (ou pas, merci aux lingettes anti-décoloration), il faut donc trier le type de linge qu’on lave pour protéger nos tenues fétiches le plus longtemps possible.

 

Ne pas nettoyer sa machine

Et enfin, dernière étape difficilement négligeable. Car non, votre machine à laver ne se lave pas elle-même à chaque lessive. Pour ça, il faut la faire tourner à vide au max de sa température et avec deux verres de vinaigre blanc (au moins une fois par mois). Pour aller au bout des choses, on n’hésite pas à nettoyer manuellement le tiroir, si tiroir il y a, et le joint en silicone qui fait le tour du tambour. Les fibres du linge aiment bien s’y loger, tout comme les chaussettes mystérieusement disparues.


 

Sources : Sante+, Modissimo, Tout vert