Environnement : Il ne reste plus que 3 ans pour agir avant l’irréversibilité, selon le GIEC

  • Sarah Leris
  • Société
  • Publié le 5 Avril 2022 à 14h51
© Neonbrand

D’ici trois ans, il faut que nous ayons inversé la la courbe des émissions de gaz à effet de serre et qu’elles plafonnent, ou il sera trop tard. Le dernier rapport du GIEC donne des résultats alarmants : plus que 3 ans pour sauver la planète avant que ce ne soit irréversible.

Le dernier rapport du GIEC paru lundi 4 avril fait état de la situation : il faut impérativement agir avant 2025 pour limiter le réchauffement climatique et conserver un monde vivable. « Dans les scénarios que nous avons évalués, limiter le réchauffement à 1,5 °C nécessite que les émissions de gaz à effet de serre plafonnent avant 2025 au plus tard », indiquent les scientifiques dans un communiqué qui accompagne le rapport.

Réduire son empreinte carbone

Nous avons moins de trois ans, donc, pour espérer limiter le réchauffement à +1,5°C notamment en réduisant l’utilisation des énergies fossiles. Selon les experts, « agir sur la demande en énergie et la consommation de biens et services permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique de 40 à 70% d'ici à 2050 » indique l’AFP. « Les ménages avec les 10% des plus hauts revenus dans le monde représentent à eux seuls entre 36% et 45% des émissions totales de gaz à effet de serre responsables du changement climatique, soulignent les experts climat de l’ONU. »

Pour agir et faire sa part, des solutions existent comme réduire ou arrêter sa consommation de viande ou de poisson (première cause du réchauffement climatique), limiter ses transports polluants, consommer localement, ou encore… voter pour des candidats dont le programme propose de réelles mesures en faveur du climat.

Fin des articles