Selon cette étude, dire des gros mots nous rend plus forts

The Big Lebowski, Joel Coen et Ethan Coen © allocine

Il semblerait bien que jurer comme charretier puisse nous faire du bien. Anti-douleur, pouvoir émotionnel, assertion de soi-même… On ne vous incite à rien, mais la science approuve. 

Dire des gros mots, des insultes, des jurons… c’est peut-être mal vu, mais la science, elle, y voit des bénéfices. C’est en tout cas ce qu’explique cette étude britannique parue dans la revue scientifique Lingua et relayée par le HuffingtonPost.


Faites des gros mots votre force

La première vertue qu'on prête aux gros mots est anti-douleur. Si vous avez tendance à insulter tout votre patrimoine génétique quand vous vous cognez ce satané coude contre une table, c’est parce qu’il y a un bienfait hyperalgésique à le faire. En d’autres termes, dire des gros mots réduit notre perception de la douleur, et par conséquent, amplifie notre tolérance à celle-ci.

Deuxièmement, les gros mots ont un grand pouvoir émotionnel. Lorsqu’on les utilise à l’oral, ils peuvent nous donner une capacité de persuasion et de crédibilité plus grande. En gros, le message à transmettre est plus clair et est possiblement plus écouté par votre auditeur. Comme quoi, les jurons peuvent mieux communiquer vos émotions. Alors faites-vous plaisir, puisque la science vous le dit…

Fin des articles