Amour et comportement toxique : c’est quoi le pocketing ?

Netflix : Mes premières fois

Votre partenaire vous cache à son entourage ? Iel se comporte avec vous comme un.e ami.e en public et devient tout mielleux.se une fois en privé ? Lisez ça, on a des choses à vous dire sur le pocketing.

Oui, on sait, encore un anglicisme dont on n’avait pas besoin pour vous expliquer un comportement parfaitement intelligible en français. Bon. On va tout de même vous expliquer ce que c’est, car il se pourrait bien que certains d’entre vous se reconnaissent là-dedans et croyez-nous, ce n’est pas vraiment bon signe…

Le pocketing, c’est un comportement qui consiste à dissimuler sa relation amoureuse au reste du monde, et notamment à ses proches, et ce même si elle dure depuis plusieurs mois voire plusieurs années. De l'anglais pocket, qui signifie "poche" en français, c’est comme si votre partenaire vous cachait “dans sa poche”, juste pour lui. Spoiler : c’est totalement toxique.


Amants en privé, amis en public

Si vous avez l’impression que votre mec ou votre meuf n’assume pas votre relation dès lors que vous n’êtes pas seuls, ne cherchez pas plus loin, vous êtes certainement en train de subir du pocketing. Aucune démonstration d'affection en public, iel ne vous a pas présenté.e à sa famille et ses amis alors que vous êtes ensemble depuis des mois, iel ne poste pas de photos avec vous alors qu’iel est actif sur les réseaux sociaux ? Bref, vous avez l’impression de n’être qu’un.e ami.e en public alors que tout roule dans la sphère privée. 

Attention, ne criez pas non plus au loup si votre mec ou votre meuf refuse de vous rouler une pelle au milieu d’un métro bondé (en l'occurrence, c’est juste vous qui êtes dégueu), ou s'iel ne veut pas poster votre photo ultra niaise à Disneyland sur son profil Insta. Vouloir garder une part d'intimité est tout à fait normal.

D’autre part, il est tout à fait possible d’adopter ce type de relation si cela convient réellement aux deux personnes (comme on dit, pour vivre heureux, vivons cachés). Néanmoins, cela devient toxique dès l’instant où il n'est subi que par l’un des deux partenaires, ou si l’un des deux se résigne à vivre ainsi, sans vraiment le souhaiter.


Mise à l’écart et perte d’estime de soi

Pourquoi le pocketing est-il toxique ? Parce qu’il peut être une source d’angoisse et de perte de confiance pour le.a partenaire délaissé.e. Ce.tte dernier.e va se remettre en question, se demander s’iel est assez bien pour son.a partenaire, si ce.tte dernier.e a honte de iel, etc. Bref, clairement pas le genre de questions qu’on devrait se poser dans une relation normale et saine.

S'il est totalement compréhensible, et même raisonnable, de ne pas vouloir se précipiter avant d'officialiser une relation auprès de son entourage, persister à se faire passer pour célibataire devant les autres alors qu'on est en couple depuis quelque temps est, à l’inverse, un vrai problème.

« L'intention, avec le pocketing, est de cacher la personne avec qui vous sortez. Souvent, la personne qui perpétue ce comportement ne veut pas que son partenaire rencontre ses amis et sa famille ; c'est une façon de créer de l'espace et d'instaurer une distance dans la relation », explique la thérapeute Rachel Perlstein au micro de NBC News.

Bien sûr, si votre mec ou votre meuf vous fait subir ce genre de comportement, cela ne veut pas dire qu’iel n’est qu’un.e connard.sse sans âme et qu’iel ne vous aime pas. Iel cache peut-être un profond mal-être, ou bien une terrible honte de son entourage proche… Néanmoins, cela n’excuse en rien un tel comportement. À l'inverse, il se peut aussi que votre partenaire vous mente totalement sur iel, et que le fait de vous tenir éloigné.e de son entourage lui permette de maintenir cette fausse image que vous vous faites de iel. Dans tous les cas : méfiez-vous et ne restez pas dans une telle situation.


Comment sortir du pocketing ? 

À toute relation toxique, une solution : rompre. Bon, ok, vous pouvez d’abord en discuter et trouver une solution avec votre partenaire. Mais ne vous faites pas avoir : s’iel se confond en excuses sans fondement et qu’iel ne change pas, au final, vous feriez mieux de fuir. Et le plus tôt sera le mieux, votre santé mentale vous en remerciera.

Fin des articles