Budget participatif : nos cinq projets coup de cœur pour embellir Paris

© Joey Colas

Végétalisation, solidarité, sport, santé, culture... Depuis 2014, 217 projets ont vu le jour grâce aux votes du budget participatif qui permettent aux habitant·e·s de la capitale de choisir sans condition d'âge ni de nationalité. Dernier jour pour voter pour vos projets coup de cœur ! 

« Façonner le Paris de demain », c'est l'objectif affiché du budget participatif, mis en place il y a sept ans par la Mairie. Chaque Parisien·ne se prononce sur quatre projets "tout Paris" et quatre de son arrondissement, de façon positive ou négative. Quatre possibilités : « J’adore / Coup de cœur » ; « J’aime bien / C’est intéressant » ; « Pourquoi pas ? » et « Je ne suis pas convaincu·e ».

La nouveauté de cette année, c'est que le mode de vote s'exprime désormais par jugement majoritaire : tous les projets sont évalués indépendamment les uns des autres et le projet le mieux évalué remporte le scrutin. Aussi, le vote est sécurisé avec le dispositif France Connect, qui permet de s’assurer qu’une personne ne vote qu’une seule fois. Vous pourrez aussi vous déplacer dans les nombreux points de vote installés dans toute la ville. Et parce qu'on sait que par essence, les Parisien·ne·s sont pressé·e·s, on a sélectionné quelques projets qui permettraient d'améliorer la ville. 

Parmi les précédents projets ayant remporté l'adhésion des habitant·e·s, on retrouve par exemple le mur d'escalade installé place des 44 enfants d'Izieu (13e), la ressourcerie Le Poulpe, dans le 18e, ou encore l'épicerie solidaire du centre d'hébergement Crimée, dans le 19e.

 
Solidarité et cohésion sociale

La Maison Citoyenne de l'Alimentation (20e) 

Ce projet porté par l'association Un Peu Avant La Source regroupe la création d'un supermarché coopératif, d'une cuisine et d'un espace cultivable. L'éducation populaire est au cœur de ces espaces : au sein du supermarché coopératif, collaboratif et solidaire seraient proposés « des produits alimentaires et non alimentaires de qualité, accessibles au plus grand nombre tout en permettant une juste rémunération des producteurs et fournisseurs ».

Concernant la cuisine associative et l'espace cultivable, ils représentent des « lieux de convivialité et de mixité sociale où s'organiseront des ateliers (cuisine, de fabrication, permaculture, etc.), vecteurs d'éducation populaire sur une alimentation durable et de qualité ». Enfin, un espace modulable est aussi prévu pour favoriser la rencontre et les échanges entre les habitant·e·s du 20e et les acteurs du système alimentaire, notamment les fournisseurs et paysans. 

Coût de l'opération : 300 000€
Plus d'infos

 
Au fil du Rail (19e)

On rêve de voir ce lieu prendre vie : l'ancienne gare à charbon située 105 rue Curial sur près de 700m2 serait rénovée et aménagée pour en faire un lieu de vie pour tou·te·s les Parisien·ne·s, avec une attention particulière pour les habitant·e·s des quartiers populaires du 19e.

Les trois axes de ce projet sont la mode circulaire et solidaire (création d’une recyclerie textile, soutien et lieu ressource pour les acteurs et actrices de la mode éthique, ateliers inclusifs et solidaires de sensibilisation), une alimentation inclusive et durable (coopérative solidaire en circuit court, ateliers du bien-manger pour toutes et tous, restaurant solidaire, programme d'insertion professionnelle sur les métiers de la restauration) et les pratiques culturelles et artistiques (ateliers à l'année pour les habitant·e·s, mise à disposition de salles, événements culturels, valorisation de l'histoire du quartier, festival de la petite ceinture...)

Coût de l'opération : 2 000 000€
Plus d'infos

 
Sport 

L'installation de boxes sportives 

Si vous connaissez la Recyclerie Sportive, ce projet a de grandes chances de vous plaire : l'objectif est de créer et d’installer des boxes sportives devant ou à l'intérieur des gymnases pour recycler et donner une seconde vie aux équipements sportifs. L’idée, c'est de « faciliter l'accès au recyclage tout en permettant à différentes structures touchées par la crise sanitaire de bénéficier de donations ».

À ces dispositifs s'ajoutent une récolte organisée une à deux fois par mois par des associations. Les produits récupérés seront triés et distribués en fonction de leur état et de leur fonction à des associations, des clubs régionaux et/ou des fondations à échelle internationale.
Les équipements défectueux seront réparés afin de pouvoir être réutilisables. "Ce projet permettra aux habitants et aux structures de se débarrasser d'équipements usagés, endommagés tout en leur offrant une seconde vie à destination d'associations dans le besoin." peut-on lire sur la page du projet. 

Coût de l'opération : 2000€
Plus d'infos

 
Éducation et jeunesse

Proposer plus d'outils numériques dans les écoles du 18e

Pour former au mieux les plus jeunes, rien de tel que du bon matériel pour favoriser l'apprentissage. Ce projet vise à aider financièrement l’achat de vidéoprojecteurs interactifs (VPI) et standards, qui seront adaptés aux besoins des enseignant·e·s et à ceux des enfants, et de tablettes tactiles permettant aux enfants des modes d’apprentissage plus individualisés.
 
Coût de l'opération : 625 000€

 
Environnement

Préserver la biodiversité à Paris
Vaste chantier me direz-vous... et pourtant les idées sont nombreuses. La sensibilisation du plus grand nombre à l'importance de la biodiversité est au cœur de ce projet. Plusieurs volets ici : implanter des radeaux végétalisésinstaller des abreuvoirs pour oiseaux dans les parcs et jardins parisiensinvestir le bois de Vincennes via des parcours ludiques d’éducation à la nature destinés au grand public et aux scolaires, créer une mini-forêt suivant la méthode Miyawaki et installer dans les établissements d'accueil de la petite enfance des arbres fruitiers, des hôtels à insectes ou encore des nichoirs à oiseaux.
Coût de l'opération : 1 500 000 €
 

Fin des articles