6 types de connards que toutes les femmes connaissent

© OSS117

Du connard faussement poète au connard ringard en passant par les faux gentils, les faux amis, les amants décevants... C'est peu dire que la ville regorge d'archétypes de cette espèce. Le point commun des filles ? Les avoir souvent tous cotoyés, et parfois même aimés... retour sur six types de connards que toutes les femmes connaissent. 


Le mytho

Classe, bien fringué, sourire de squale du Pacifique. Le mec a regardé Le Loup de Wall-Street, puis est resté bloqué dessus. En érection. Il carbure à la coke, gagne beaucoup d’argent. Il est dans la politique, ou sportif pro. Il a vendu sa start-up. Il est musicien, et il connaît d’ailleurs quelqu’un qui pourrait vous aider à percer. Bref, il ment : « Un mec m’a même fait croire qu’il jouait en équipe réserve du PSG » Sauf que le foot, on s’en branle. Et on a Google pour vérifier.


Le baiseur Tinder
 

On y arrive. Le voilà, le vrai. Celui qu’on ne présente ni à ses parents, ni à ses amis, ni à ses copines. Lui couche. Il baise. Il nique. Il pine. Il ponce. Et il le fait bien. Ne lui parlez pas d’engagement, il ne sait pas ce que ce mot signifie. Tant mieux, vous non plus (enfin, officiellement). Il a un pénis en érection à la place du cerveau. Ce qui n’est parfois pas plus mal. Caro, 23 ans, confirme : « Un rencard, une nuit, un orgasme. La promesse était belle, elle a pourtant été tenue. On ne va pas se mentir, ce genre de mecs, on en a besoin de temps en temps aussi. Si personne ne le connaît, c’est encore mieux. Donc autant le rencontrer sur Tinder ou Tutti. Plus sûr. »


Le ringard faussement gentil

Vous le pensiez inoffensif avec son allure dépassée, sa gueule de navet et sa verve mielleuse. Vous avez cru peut-être que ce serait un mec bien. L’œil luisant et le ventre bedonnant, il a la gueule du lourdingue. Ce mec qui passe sa vie en marcel et quand il sort il porte son faux t-shirt Gucci et se prend pour Matt Pokora un soir d’Olympia. Par méprise, vous avez trainé ce ringard chez vous pensant découvrir une pépite derrière cet amas de mauvais goût. Raté. Putain c'est juste un connard, qui vous renverra un mail 10 ans après pour tenter à nouveau sa chance. 


Le rageux - parfois pervers - souvent narcissique

Blessé d'un rien, il ne manque pas une occasion de te pourrir toi, et/ou tes amis. Après t’avoir savamment rabaissée, il a dramatiquement jeté tes affaires par terre avant de s'excuser. Colérique et rancunier, ce sanguin passe sa vie à pourrir la tienne et cherche à te faire culpabiliser de son malheur. Avec ce fin psychologue et faux plaintif, la passion vrille à la déraison. Sauf que, tout feu tout flamme, ton petit cœur a du mal à se détacher de lui. Un seul remède : barre-toi.


Le fantôme

L’homme porté disparu, volatilisé… Espérant qu’il ait noyé son portable dans les toilettes d’un bar un soir d’errance nocturne, tu as attendu en vain un signe de vie. Tu as lancé un avis de recherche pour retrouver ses couilles, sans succès. Celui qui, un peu perdu, réalise à quel point il est creux et ennuyant et te sort, gêné, la même disquette que tous les mecs couards rencontrés sur Tinder, quand tu le croises par hasard : « Tu mérites quelqu’un de mieux que moi. »


Le pseudo-intello-rockeur

Allure londonienne et grunge avec son perfecto en cuir Piccadilly, son t-shirt déchiré et son slim noir, regard pas très frais, le rockeur est brun et traîne dans des lieux alternatifs et enfumés où s’épanouit sa culture musicale pointue. Il aime s’encanailler dans bars branchés et caves secrètes où il improvise des bœufs avec ses potes. Rebelle au grand cœur, c’est un séducteur maladroit. Feignant, ce type préfère que Once lui désigne une nana par jour, comme c’est le nouveau concept hype dont les Inrocks lui rebattent les oreilles.