Une chanson inédite d'Amy Winehouse refait surface sur la toile

  • Camille H
  • Pop Culture
  • Publié le 28 Février 2018 à 16h08
© Wikipédia

Elle avait 17 ans, elle était londonienne et rêvait de percer dans la musique. Amy Winehouse enregistre en 2001 la démo du titre My Own Way, et ce morceau inédit, figurez-vous qu'il a été retrouvé par un de ses anciens producteurs et que ça fait beaucoup, beaucoup de bien de l'entendre. 


Petite boucle rythmique, cuivres nostalgiques, groove de RnB racé des années 2000 et soudain, sa voix ; un brin nasillarde, rocailleuse, profonde et terriblement envoûtante. Sur ce morceau envoyé aux maisons de disques, Amy Winehouse a déjà tout de la diva qui s'est fait connaître en 2011 avec son premier album Frank. My Own Way parle de sa volonté d'indépendance et de tracer son chemin ; un titre dont elle utilisera d'ailleurs les mots dans la chanson Take The Box issue de son premier opus.

C'est le musicien londonien Gil Cang, qui avait co-écrit ce titre avec James McMillan et Maryanne Morgan, qui l'a partagé sur la toile. Ce dernier a expliqué au Camden New Journal le contexte de l'enregistrement de ce morceau : « On avait écrit pas mal de mélodies pop, et on avait enchaîné les prises avec plein d'artistes différents, pas toujours très bons d'ailleurs. À l'époque c'était une période assez catastrophique pour la pop mondiale : plein de girls et de boys bands vraiment pas terribles, et il fallait qu'on fasse quelque chose pour eux. »

Il raconte aussi l'émotion qu'ils ressentent lorsqu'ils entendent Amy Winehouse pour la première fois : « Amy est venue nous voir, elle a ouvert sa bouche, et elle nous a complétement bluffés. On était pris au piège par son talent, presque instantanément. On n'en revenait pas. On se disait, ah ouais, la vache. » 

Et pour permettre à tout le monde de profiter encore un peu de la voix désormais légendaire de la diva torturée décédée en 2011 des suites d'une overdose d'alcool, le musicien n'a pas hésité longtemps avant de partager cette démo sur la toile : « Je savais que ce morceau traînait quelque part depuis longtemps. Je l'ai finalement retrouvé la semaine passée et je me suis dit : je vais la sortir pour que les gens puissent l'écouter. » 

On remonte dix ans en arrière, avec la tendre nostalgie d'un vinyle retrouvé dans la malle d'un vieux grenier, bercé par le timbre somptueusement soul d'une des très grandes voix du XXIe siècle. Le bonheur.

Fin des articles