La carte qui donne une idée de l'infidélité dans le monde

undefined 24 août 2015 undefined 02h00

La Rédac'

Vous vous souvenez, les données de plus de 30 millions d'utilisateurs du site de rencontres extraconjugales Ashley Madison ont été divulguées la semaine dernière. En utilisant ces données, l'agence digitale Tecnilogica, basée à Madrid, a développé une carte du monde des infidèles. C'est par ici les voyeurs !

Le site de rencontres s'était pourtant engagé à détruire les données sensibles pour protéger la vie privée des utilisateurs... Trop tard. Moins voyeur et aussi instructif, voilà qu'aujourd'hui on peut découvrir les données restantes sur une carte. Vous avez un coup de chaud ? Rassurez-vous, les données des utilisateurs vivant dans les petites villes ont été soigneusement effacées. On ne retrouve qu'une carte avec l'intensité des tromperies (là où la température monte) et le sexe de l'utilisateur. Petite surprise, dans des pays comme l'Inde, l'Afrique du Sud ou le Brésil, la proportion de femmes (15-20%) est légèrement moins déséquilibrée qu'en Europe (moins de 10%). Au final, plus de 50 000 points regroupent 30 millions de chauds lapins. Et ça donne ça :

Capture d’écran 2015-08-24 à 15.22.04

En France, la ville où les tromperies sont les plus nombreuses est sans surprise Paris (et l'Ile-de-France). Mais si la carte intitulée Malfideleco ("infidélité") donne une vague idée des zones où l'on est le plus infidèle dans le monde, il faut bien sûr prendre en compte les pays qui ont un accès limité ou inexistant à internet et bien évidemment rappeler que tous les infidèles n'utilisent pas le site Ashley Madison. C'est donc bien pire que ce que l'on croit !

Pour la vision interactive de l'adultère cartographié, c'est par ici. Et si vous n'avez pas bien suivi toute l'affaire, c'est par là.