Biennale de Paname : le monde de l’art s’ouvre au plus grand nombre

© Lise Stouflet

Après un vif engouement pour la première édition, les 25 artistes de la Biennale de Paname reviennent exposer leurs créations du 17 au 20 octobre. Leur crédo ? Nous prouver que l’art ne se réserve pas qu’à une élite d’initiés.

Lors de sa première édition deux ans plus tôt, la Biennale de Paname a fait sensation. De l’art contemporain, par de jeunes artistes audacieux qui luttent pour démolir les frontières sociales qui encerclent le monde artistique : comment ne pas être séduit ?

Cette année, le rendez-vous se fera dans un lieu lumineux et singulier du 12e arrondissement de Paris. Quatre jours d’expositions visuelles et sonores présentées par les créateurs eux-mêmes. En voici un échantillon.


Martin Ferniot

« Je puise mes inspirations de souvenirs personnels et d’images accumulées, je vise ainsi à construire une vie, une histoire, un moment à travers le dessin, la gravure ou la sculpture. »


Laurent Perbos

Il utilise des matériaux issus de l’industrie du loisir (bricolage, décoration) pour exprimer des visions poétiques émanant d’émotions primitives, telles que la peur ou la colère.


Lise Stoufflet

Une oscillation entre réalité et fiction, entre art et vie. La beauté, l’étrangeté et l’inachevé sont les mots-clés de l’œuvre de Lise Stoufflet.


La Biennale de Paname
10, boulevard de la Bastille – 12e

Du 17 au 20 octobre



Fin des articles

Paramètres des cookies