Un monumentale dessin dans le sable à Saint-Malo pour protester contre la guerre en Ukraine

L'Instragram d'Art De Plage Saintmalo

Sur le sable d’une plage de Saint-Malo, une immense œuvre d’art dénonce la guerre en Ukraine. L’image est percutante : un char pointant son canon sur une fillette brandissant une fleur. Une protestation pacifique que l'on prend pour modèle. 

Art de plage Saint-Malo est un artiste connu des maloins. Il s’adonne à des acrobaties semblables à de la danse pour marquer le sable de dessins monumentaux. Figures géométriques, arbres et fleurs sont ses sujets de prédilection. Mais hier, c’est un énorme tank qui prenait place sur le sable fin. Le dessin est si bien exécuté que l'on dirait que les roues sont en marche et que rien ne peut l’arrêter. Mais, quelques mètres plus loin, une jeune fille se dresse devant cette arme de guerre le bras le levé. Elle brandit une fleur. La simplicité des traits rend le message encore plus percutant. Comme légende : «  Fucking war ».

L'art face à la guerre 

Cette image résonne dans nos esprits. On se rappelle des célèbres photos de La Jeune fille à la fleur de Marc Riboud. Une jeune fille fait face à une rangée de soldats en armes avec, comme seule défense, une fleur à la main. C’était en 1967 à Washington D.C. à l’occasion d’une manifestation contre la guerre du Viêt-Nam. À la violence des baillonettes ou du tank, nous répondons par le pacifisme. C'est l’humain face à la machine de guerre. L’amour face à la guerre. Le génie de l'œuvre d'Art de plage Saint-Malo tient aussi à son éphémérité. Elle s’effacera avec l’écume des flots. Mais cette image restera gravée dans nos esprits. Fuck war. Make art. Ce n’est pas nous qui l’avons dit c’est Art de plage Saint-Malo.


La Jeune fille à la fleur de Marc Riboud © Pinterest 

Fin des articles