Aneqdotes : le compte Instagram qui parle de sexe sans complexe

Aneqdotes : le compte Instagram qui parle de sexe sans complexe ©Love

Confinés à deux ou en solitaire, en couple ou célibataire, libido exacerbée ou complètement coupée… Cette retraite forcée a un fort impact sur notre sexualité. Mais il y en a pour qui ce confinement est l’occasion de mettre en lumière leur créativité. C’est le cas d’Aneqdotes, un compte Instagram de sexe positif qui prône le respect et la bienveillance. Suivez-nous, on vous emmène à la découverte de textes criants de vérité.

« Elle se lève, m'attrape par la main pour me guider vers sa chambre. Les trois mètres qui nous en séparent lui suffisent à tout ôter. Et moi aussi. La nécessité de profiter de tout, tout de suite nous amène à s'allonger tête-bêche. Elle veut me sucer. Je veux la lécher. Alors nous décidons, sans mot dire, de ne pas avoir à choisir. Les mains sur son cul, je plonge en elle. Je la découvre, brûlante, trempée. Elle me découvre, dur, sensible. Ma langue va et vient de son clitoris à son entrée, la sienne tourne autour de mon gland dans sa bouche. » Des mots assurés, tantôt crus, tantôt poétiques, mais toujours remplis de passion et de désir. Voilà la recette d’une série de textes particulièrement réussis signés Aneqdotes. Avec ses 7 000 abonnés, le compte Instagram relate depuis un an des expériences personnelles, parfois bonnes, parfois moins bonnes (sous forme de confessions), parfois confiné, parfois seul (sous forme d’exploration), parfois à deux ou à trois.


Du sexe libre et positif

Ici, pas de photo trash, juste un joli partage d’expérience, de respect et de bienveillance. « Les prénoms sont faux et les histoires vraies. » Elles picotent en bas du ventre, donnent chaud, mais ont surtout pour objectif de mettre en avant un sexe libre et positif. À travers ses mots, Aneqdotes dédramatise certaines pratiques stigmatisées et lève le voile sur des sujets cruciaux de la sexualité, en cassant les préjugés.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Aneqdotes (@aneqdotes) le

Pour se délecter de ses anecdotes, c’est ici !

Fin des articles