Coup de cœur : la cuisine de bistrot dans toute sa splendeur à deux pas de la tour Eiffel

undefined 16 janvier 2024 undefined 13h20

Clemence Varene

Voilà une adresse qui va redorer un peu le blason du 7e, souvent considéré comme un arrondissement (trop) tranquille où l’on ne sait jamais quoi faire. Un cadre intimiste et moderne, qui cache une adresse de quartier où les habitués de quelques jours ou de toujours se pressent avec plaisir.


Un lieu historique

Quand David Bottreau ouvre cette nouvelle adresse au mois de décembre dernier, il y a sans doute un peu de pression dans l’air. Et pour cause, ce magnifique bar en zinc a pendant longtemps été celui du Café Constant, avant de devenir celui du Café Lignac. Pour faire court, disons simplement qu'il a connu une succession de chefs talentueux. Et visiblement, jamais deux sans trois, puisque la nouvelle carte est très largement à la hauteur de ses prédécesseurs.

C’est un succès instantané pour le Bistrot des Fables, qui bénéficie peut-être un peu de la réputation de son grand frère, le Comptoir des Fables, situé à quelques numéros à peine dans la même rue. Mais c’est un engouement très largement mérité, puisqu’on ne se remet qu’à peine du dîner d’exception que nous avons fait là-bas il y a quelques jours.


Pourquoi faire compliqué…

quand on peut faire simple et très (très) bon. Ici, on retrouve les incontournables d’une table de taverne parisienne. Œufs mimosa (accompagnés de ventrèche de thon et de sucrine, sublime), cuisses de grenouilles, ou encore exceptionnelle soupe à l’oignon dont l’odeur continue à nous enivrer même après 4 jours (sans hésitation, la meilleure qu’on n'ait jamais goûtée à Paris). Voilà pour les entrées. Le repas a à peine commencé, on est déjà au 7e ciel.

Pour la suite, on continue avec des classiques remarquablement exécutés. On retient en particulier la sauce de la blanquette de veau, à la consistance absolument parfaite, et le pavé de saumon à l'unilatéral, dont la cuisson nous donne encore des frissons. On n’a absolument rien à redire. Et en plus, les portions sont plus que généreuses, ce qui nous va très bien vu la qualité du repas.

On finit par le meilleur dessert de notre vie (sans exagération aucune) : le riz au lait, caramel au beurre salé et nougatine maison. Une merveille. Et pour accompagner le tout, le Bistrot des Fables vous propose une très belle carte des vins, avec une trentaine de références. Et on apprécie les conseils impeccables dans le choix des boissons au moment du service, tout aussi irréprochable. En bref, un moment d’exception, qu’on ne saurait que trop vous recommander !


Le Bistrot des Fables

139, rue Saint-Dominique – 7e
Tous les jours de 7h30 à 23h

Service continu de 12h à 23h
Plus d'infos