Un village (quasi) abandonné aux portes de Paris

© Ken Laoue

Dans le Val-d'Oise, au bout de la ligne D du RER, il suffit de marcher 20 minutes au bord d'une départementale pour franchir les portes de Goussainville Vieux-Pays. À seulement 11 kilomètres de l'aéroport de Roissy, le hameau a été peu à peu déserté par ses habitants depuis les années 1970, passant ainsi de 1000 à 350 âmes, fuyant les allers-retours des 400 vols quotidiens. 


Le long de l'artère principale, la rue Brûlée, la nature reprend ses droits sur les habitations abandonnées et recouvertes de graffitis. Plus loin, dire que le "château" d'Hermanville a perdu son éclat d'antan serait un euphémisme, tandis que l'église Saint-Pierre-Saint-Paul est en piteux état, mais reste classée et protégée. Seul commerce subsistant, Goussainlivres, librairie de livres anciens et d'occasion.

@Charles Platiau/Reuters

@Ken Laoue

Malgré ça, le hameau attire de nouveaux habitants, et il n'est pas désert : accueillant une école primaire ainsi qu'un festival de jazz la semaine dernière, le bruit aurait sensiblement diminué grâce aux progrès techniques. Ceux qui y résident voient régulièrement affluer graffeurs, vidéastes et photographes de mode, artistes performers... On vous laisse vous faire une idée (et peut-être même une balade).

@Joel Saget / AFP

@Charles Platiau / Reuters

Le "château" de Goussainville au début du XXe siècle

@Ken Laoue

@Sylvia Fredriksson

@Charles Platiau / Reuters