Une menace de black out d’Internet par la Russie ?

Une menace de black out d’Internet par la Russie ? © Mr Robot

Sept jours après le début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, les menaces nous pèsent sur la tête. On était déjà pas ravis d’entendre le mot « nucléaire » dans les différents communiqués, mais la menace d’un black-out d’Internet n’a rien de plus sympa finalement… 

Risque-t-on réellement le black-out d’Internet ? Depuis quelques années, les Russes qui naviguent autour des câbles numériques sous-marins inquiétent. Sept jours depuis le début du conflit armé entre la Russie et l’Ukraine, et la menace devient de plus en plus importante.

Stop Poutine

Pour comprendre, il faudra faire un petit bond en arrière. En 2014, la Russie avait déjà commis des coupures de câbles après l’annexion de la Crimée. Plus récemment, en août 2021, Yantar, un navire océanographique, espion de la marine russe, a été repéré au large de l’Irlande en train de suivre les câbles sous-marins à 6000 mètres de profondeur. Pas n’importe quels câbles, puisqu’ils relient l’Irlande et les Etats-Unis et sont le foyer de 97% des communications mondiales.

Depuis que Poutine a lancé ses attaques armées envers l’Ukraine, la majorité des dirigeants du monde sanctionnent le président russe. Si une menace nucléaire plane en ce moment, celle d’une coupure numérique n’est pas à négliger non plus. Un black out Internet, ça donnerait quoi ? En plus de déconnecter totalement ordinateurs et smartphones, les données financières et économiques seraient tout aussi coupées. Sur Twitter, l’Ukraine a alors demandé au patron de SpaceX, Elon Musk, de mettre en place un réseau Internet par satellite au-dessus du pays. Elon a répondu rapidement et a assuré que son service Starlink était bien effectif en Ukraine. Et comme dirait notre chère et tendre Pécresse : « Vladimir Poutine, maintenant c’est stop ! ».

Fin des articles