Samaritan, l'application pour mieux connaître les sans-abri de son quartier

© Shutterstock

Samaritan, c’est la nouvelle application créée aux États-Unis révélant l'histoire de sans-abri que vous croisez tous les jours. Cette application vous permet de mieux connaître les sans-abri de votre quartier et ainsi mieux leur venir en aide.

 

C’est l’histoire de Jonathan Kumar, un jeune entrepreneur originaire de Seattle, marqué par sa rencontre avec un sans-abri qui demandait sur une pancarte des médicaments pour soigner son diabète. Les sans-abri dépendent de la petite monnaie pour survivre, mais nous oublions souvent qu’au-delà de besoins nutritifs, ils ont souvent besoin de soins ou médicaments spécifiques. Choqué par le nombre de passants qui n’avaient pas l’air de se préoccuper de l’homme, Jonathan est parti discuter avec le sans-abri en question. Un véritable déclic.

Il s’est rendu compte de la double difficulté de ces individus à faire face à la pauvreté financière mais aussi à la misère relationnelle. Cette prise de conscience lui a permis de lancer cette application pour smartphone afin d’apprendre à mieux connaître les sans-abri de notre voisinage et ainsi mieux leur venir en aide. Et si on apprenait l’histoire de ces gens si proches et pourtant si loin de nous que nous croisons tous les jours ?

Comment ça marche ? Lorsque vous marchez dans la rue, vous recevez une notification vous indiquant l’identité des sans-abri de votre quartier. Vous aurez ainsi accès à leurs informations personnelles, telles que leur prénom, leur histoire et leurs besoins – si l’individu a accepté de communiquer à ce sujet.

L’application travaille avec des associations comme l’Armée du Salut et équipe ces sans-abri de balises iBeacon, connectées par Bluetooth. Les passants pourront connaître les objectifs financiers de ces derniers pour s’en sortir et ainsi faire un don à l’aide d’un simple virement via la plateforme. Le sans-abri pourra connaître son solde en se rendant chez un commerçant et pourra même payer directement dans les magasins partenaires grâce à cette balise et ainsi avoir accès aux besoins premiers comme la nourriture, le papier hygiénique, le savon... Cela permet également d’augmenter les dons, car de nombreuses personnes peuvent se trouver réticentes à l’idée de financer des dépendances. Certaines belles rencontres ont d’ailleurs déjà abouti sur des hébergements, des formations professionnelles, des aides aux dépendances en tout genre et même sur des embauches

Les américains sont précurseurs, et malheureusement l’application n’existe pour l’instant qu’aux États-Unis. Réelle source d’inspiration, on attend avec impatience une version française pour venir en aide à ces personnes touchantes et dans le besoin.

Fin des articles