Les 20 000 m2 de la Samaritaine ouvriront... fin mai !

  • Cindy V
  • News
  • Publié le 6 Avril 2021 à 14h52
©La Samaritaine

La Samaritaine, lieu historique de la ville de Paris, va ouvrir officiellement ses portes le 28 mai prochain. Cet espace gigantesque de commerce de luxe était en travaux depuis plus de 15 ans. Le renouvellement du patrimoine architectural est assez impressionant.

C’est un des plus beaux bâtiments Art nouveau de la capitale. Après plus de 15 ans de travaux et 750 millions d’euros d’investissement, La Samaritaine, lieu de shopping haute gamme entre la rue de Rivoli et la Seine, va ouvrir ses portes fin mai 2021 pour la sortie de notre 3e confinement. C’est le journaliste et critique culinaire Gilles Pudlowski qui a annonçé une ouverture pour le 28 mai.

 
Commerces et hôtellerie de luxe, beauté, mode, art de vivre

Ce vaste espace de shopping réunira plus de 600 marques du groupe LVMH qui a racheté tout l’ensemble du centre commercial : commerce de luxe, beauté, mode, art de vie et gastronomie... Il y aura également des logements, des bureaux et une crèche, en plus du centre commercial qui occupe près de la moitié du site. On pourra apprécier au 7e étage l’hôtel de luxe Le Cheval Blanc, un palace Art déco de 72 chambres de 45 mètres carrés minimum chacune, comprenant un espace de gastronomie, une piscine de 30 mètres de long et une terrasse végétale autour de la verrière historique, avec une vue sur les toits de Paris, la Seine, le Centre Pompidou et la tour Eiffel.

Mariage des époques

De l’extérieur, on peut déjà observer la paroi de verre de 130 mètres linéaires conçue par l'agence d'architecture japonaise Sanaa, côté rue de Rivoli. Un mariage entre le patrimoine architectural Art nouveau et Art déco hérité des architectes Frantz Jourdain et Henri Sauvage – avec ses escaliers, ses ferronneries et ses fresques – et le design contemporain de l’agence Sanaa, du verre ondulé reflétant le ciel et la ville.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mr. R (@rolandarnassalon)

La Samaritaine, en travaux depuis 2005, avait prévu son ouverture en 2020. Celle-ci a dû être retardée à cause des restrictions sanitaires et du manque de touristes internationaux, la clientèle-cible de ce vaste espace de consommation. L’ouverture des frontières était alors patiemment attendue pour l’ouverture du lieu. « Il a fallu attendre cinq ans pour définir le projet et convaincre la mairie de Paris, cinq ans pour obtenir le permis de construire et répondre aux recours et cinq ans pour les colossaux travaux qui ont été engagés », précisait l’année dernière Jean-Jacques Guiony, PDG de la Samaritaine.

Fin des articles