Alerte gourmandise : Les nouvelles tables parisiennes à tester d'urgence

undefined 13 septembre 2021 undefined 16h16

Zoé Stene

Terra Bar à vins

On avait déjà craqué sur Terra, cette table nichée sous la verrière d'une ancienne maroquinerie chinoise où l'on adorait se retrouver entre copains autour d'une magnifique pièce de viande. Contrairement à son grand frère, le bar à vin a pignon sur rue et c'est ce qui contribue certainement à son charme... Mais pas que ! On peut également souligner la magnique déco à la fois chaleureuse et sophistiquée, l'ambiance bon enfant et décontractée, la bonne humeur et la passion communicatives du chef Oscar, la délicieuse sélection de vins natures décryptée par Arthur ou encore, le savoureux K-food Eryngii, œuf mariné et son bouillon de champignon, l'inoubliable filet de bœuf Simmental fondant ainsi que le très gourmand burger de bœuf Wagyu japonais et sa mayonnaise truffée. Une adresse déjà mythique.

Terra Bar à vins
63 Rue des Gravilliers - 3e

 
Chez Jacky 

Oui, on est en manque de Ricard, de pétanque au soleil, de poisson grillé et d'accents chantants. Avis aux nostalgiques des étés dans le sud : une petite adresse qui sent bon la pissaladière vient d'ouvrir à Strasbourg-Saint-Denis. Ici on s'évade de notre train-train parisien à coup de mauresque, de seiche en persillade, de sardines au four et de focaccia au pistou. De quoi nous faire patienter jusqu'à l'été prochain...

Chez Jacky
69 rue du Faubourg Saint-Denis – 10e

 
Bouillon République 

Depuis son ouverture fin 2017, tu passes tes soirées à faire la queue sous la pluie pendant une heure rien que pour déguster leurs poireaux vinaigrette ou une saucisse purée ? Devine quoi, nous aussi. Par chance, une deuxième brasserie a ouvert ses portes dans le quartier de République en lieu et place de l'ancienne brasserie alsacienne Chez Jenny, avec la même carte que celle de l'adresse place Pigalle qu'on chérit tant. À nous les poireaux vinaigrette et les œufs mayo pas cher, la saucisse-purée ou le bœuf bourguignon et le pichet de vin pour trois fois rien.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bouillon (@bouillonlinsta)

Bouillon République
39 boulevard du Temple – 3e

 
Mesita 

Petite sœur de l'argentin Alamesa situé aux Batignolles, Mesita met elle aussi à l'honneur l'Asado – l'art de cuire la viande à la flamme et au charbon de bois –, mais cette fois, à la sauce street food. Ce midi-là, on embarque pour Buenos Aires avec un sandwich asado qu'on oubliera pas ; un pain ciabatta au chimichurri, une colita de bœuf uruguayen cuite à la braise et finalement coupée, une sauce chimichurri maison, un caviar de poivron et de la mozzarella fondue. Malgré la copiosité du dwich', on ne résiste pas à la patata frita, sorte de croquette de pomme de terre au fromage fondant et agrémenté d'une mayo au paprika fumé. Une petite tuerie.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Woki Toki (@wokitokiparis)

Mesita 
2 Rue Pierre Fontaine – 9e

 
Electric 

Installé sous la grande verrière d'un ancien atelier parisien de 800m2, Electric régale amateurs d'art et curieux du matin au soir. Ici on se rencontre, on se cultive et on se retrouve autour d'une carte simple et conviviale « comme à la maison ». Ce lieu hors du commun nous propose un voyage gustatif à la découverte de différents terroirs français. On aime leurs bons produits de saisons provenant de producteurs, éleveurs, maquignons-bouchers, souvent mis à l'honneur autour de menus thématiques. Une table fort sympathique !

Electric Paris 
128 rue la Fayette – 10e

 
Jugaad 

On l'avait déjà repéré Manoj Sharma ! Les connaisseurs de cuisine indienne n'auront certainement pas oublié les régalades intergalactiques qu'il concoctait derrière les fourneaux du mythique Mg Road. Le chef qui se plaît à mettre les épices au rang de "majesté" a désormais son propre royaume et règne en maître sur une cuisine fusion de compétition. Pénétrer chez Jugaad, c'est se laisser transporter dans l'univers d'un conte indien gustatif dont on ne veut pas connaître la fin. Naan addictifs, produits sublimés aux épices colorées et créations plus savoureuses les unes que les autres font de ce nouveau repère bistronomique l'une des nouvelles tables incontournables de la rentrée. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jugaad (@jugaad.restaurant)

Jugaad
16 Rue Favart – 2e

 
Brasserie Dubillot

Un design franco-londonien coloré et végétal, des bons produits sourcés en circuit court, une cuisine traditionnelle 100% faite maison et un service toujours happy. Voici la nouvelle brasserie branchée du haut de la rue Saint-Denis mettant en avant le French do it better à prix d'amis ! Lancée par la team de la Brasserie Bellanger, la brasserie Dubillot est notre nouveau repaire à bons vivants, rassemblant exactement les mêmes ingrédients. Si vous voulez nous croiser, on est face à notre tartare frites tous les dimanches midi, simplement le meilleur de Paris.

Brasserie Dubillot
222 rue Saint-Denis – 2e

 
Dalia 

Déco léchée, grandes tablées, ambiance festive et carte qui fait salivée, Dalia était la belle promesse de la rentrée. Loin des adresses branchées sans saveur, elle nous a surprise par son ambiance décontractée et sa ribambelle d'assiettes ultra bien exécutées. Au comptoir, sur une musique commercialo-orientale, on se régale d'une délicieuse cuisine levantine ; carapaccio d'aubergine totalement addictif, tempura de sardines à tremper dans une sauce aïoli harissa à s'en lécher les doigts, délicieux sashimi de daurade et incroyables bouchées de kefta d'agneau, le tout arrosé d'une carte de cocktails bien maîtrisés et nous voilà comblés. On reviendra, sans faute, pour la shakshuka.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dalia (@dalia.paris)

Dalia 
93 rue Montmartre – 2e

 
Parcelles

Parcelles, c'est la nouvelle table qui affole tout le 3e. En lieu et place du mythique Taxi Jaune de la rue Chapon, la brigade a rapidement séché les larmes des plus vieux habitués de l'institution. Une cuisine qui se veut celle d'un bistrot traditionnel mais avec ce petit ingrédient magique qui fait redécouvrir à notre palais des plats qu'il pensait pourtant connaître par cœur. On pense notamment à ce pâté en croûte pistache et foie gras dont on ne se remettra pas.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Parcelles (@parcelles_paris)

Parcelles
13 rue Chapon – 3e

Datsha Underground et le Spootnik

Derrière une entrée noire et mystérieuse, deux salles, deux ambiances. La première, un restaurant aux allures de repère de méchants. Une lumière tamisée qui laisse flotter un air mystérieux dans le décor travaillé et épuré. Bienvenue à la Datsha Underground, qui vous a régalé les yeux avant de vous remplir l’estomac. Au menu, petits plats créatifs à la carte entre gastro et bistro, concoctés par Joao DaSilva (Passerini, LSD Porto) et Vincent Bessy (Servant, Frenchie, Ferrandi). De bons produits à partager, qui changent au fil des saisons, servis avec style par un personnel aux petits soins, et un sommelier - conteur hors-pair - qui prend un malin plaisir à guider le chaland dans son voyage culinaire.

Empruntez ensuite l'escalier entouré de verre et vous rendre au Spootnik, où l'on déguste de délicieux cocktails, des créations originales des mixologues John Lenoir et Dylan Kavak. Il faudra y laisser quelques plumes - 15, pour être précis, mais dont on se délestera avec délectation tant les cocktails sont pointus. Dans un décor en référence à la conquête spatiale soviétique, Alexandre Rapoud, à l'initiative du lieu a imaginé une ambiance lunaire pour un espace complètement hors du temps, avec des installations sonores immersives ainsi qu'un coin DJ où des résidents mixent du mercredi au dimanche, jusqu'à 2h du matin.

Datsha Underground & Le Spootnik
57, rue des Gravilliers - 3e 
Plus d'infos