Les restaurants étoilés se mettent à la livraison

  • Zoé Stene
  • News
  • Publié le 24 Avril 2020 à 15h14
©Istock

Et si l'on s'offrait la possibilité de manger étoilé sans avoir à réserver ni énonomiser des mois à l'avance ? Il semble que ce soit LE bon plan de ce confinement. Eh oui, trois grands chefs et établissements ont décidé de rallumer les fourneaux pour continuer de ravir nos papilles durant cette pandémie !  


Septime

L'un de nos chouchous, Septime est devenu un symbole de la cuisine parisienne moderne ! Les petits plats cuisinés avec amour par le jeune chef Bertrand Grébaut et parfaitement maîtrisés font de cet étoilé l'une des tables les plus difficiles à réserver. Quelle n'a pas été notre réaction lorsqu'on a appris que l'on pourrait bientôt s'en délecter dans notre salon ?! En effet, Septime relève le rideau fin avril pour nous régaler à nouveau, à se faire livrer ou à emporter.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Septime✖️ (@septimeparis) le

Septime


La Tour d'Argent

Si vous rêvez d'une glace digne de ce nom livrée dans votre salon, sachez que les magnifiques parfums concoctés au cœur de cette institution culinaire sont désormais disponibles à la livraison. On craque pour la crème glacée riz au lait, fraîche et réconfortante et pour le sorbet orange-carotte-gingembre estival et vitaminé !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Tour d’Argent (@latourdargentparis) le

La Tour d'Argent 


Alain Ducasse

On peut désormais se délecter de la cuisine de l'un de nos chefs préférés à la maison, en se faisant livrer une série de bons petits plats de saison. L'idée ? S'adapter pour soutenir les artisans producteurs avec lesquels le chef Ducasse a l'habitude de travailler. Blanquette de veau à l'ancienne (20 €), paccheri à la joue de bœuf fondante (19 €) et le tiramisu (9 €) nous font vibrer ! La livraison se fait depuis ses 15 restaurants, en vélo électrique du mardi au samedi dans tout Paris.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Alain Ducasse (@alainducasse) le

Alain Ducasse chez moi 

Fin des articles