Bientôt le prix des apparts divisé par deux à Paris

© Andreas Selter

C’est la nouvelle initiative mise en place par la Ville de Paris. L’idée est ambitieuse et prometteuse : diviser par 2 le prix à l’achat d’appartements parisiens, soit 5000€/m2. Bientôt des loyers à prix réduits ?

Finis, les 30m2 à 1400 balles en plein Paname. Si l’heure des maisons avec jardins, manoirs et autres hôtels particuliers à un prix décent dans Paris n’est pas encore arrivée, voilà une nouvelle qui nous met néanmoins tout en liesse en ce jour pluvieux. Car la Ville de Paris le promet, bientôt, ce seront des apparts à 5000€/m2 qui seront mis en vente dans la capitale.

Aucune arnaque ici, et la division par deux des prix est possible grâce à un ingénieux stratagème. On vous explique : quand on achète un appartement parisien, on paie non seulement l’appart (appelé le bâti), mais aussi le sol sur lequel l’immeuble est construit (appelé foncier). C’est-à-dire que si les murs t’appartiennent effectivement, la parcelle de terre, elle, appartient à tous ceux qui sont propriétaires d’un logement dans le dit immeuble.

L’astuce mise en place par l'organisme de foncier solidaire (OFS), créé par la Mairie de Paris, est simple, puisqu’elle consiste à acheter lui-même le foncier et à ne vendre que le bâti, en restant propriétaire du sol. Les Parisiens peuvent donc acheter un appartement sans être obligé de débourser 50% du prix initial dans le foncier. Résultat : des prix à l’achat divisés par 2.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Parisearch (@parisearch_immobilier) le

Pour que l’initiative serve à un plus grand nombre, l’acheteur ne reste propriétaire que 99 ans renouvelables. L’organisme, propriétaire du terrain, assure que l'acquéreur pourra faire des travaux comme tout propriétaire, et prendre toutes les décisions seul, mais devra payer un loyer de 2€ par mètre carré par mois en échange de l'occupation du terrain.

Ces appartements sont pour l’instant au nombre de 500, et sont situés dans des zones aux portes de Paris : la ZAC Bédier-Oudiné (13e), la ZAC Saint-Vincent-de-Paul (14e), l'îlot Croisset (18e), la ZAC Gare des Mines (18e) et la ZAC Python-Duvernois (20e). D’autres sites devraient être réquisitionnés dans les mois à venir.

Ces logements sont destinés en priorité aux familles, qu’elles soient issues de classe moyenne ou plus modestes. Pour être sélectionné, un seul critère, celui d’avoir un lien avec Paris (y travailler ou y vivre)… et c’est tout. Avec des prix aussi bas, on peut imaginer que le prix des loyers, lui aussi, devrait baisser… T’imagines, avoir une chambre séparée de la cuisine et la douche dans une autre pièce ?

Fin des articles