La première place en hommage aux « combattantes et combattants du sida » dans le Marais

La première place en hommage aux « combattantes et combattants du sida » dans le Marais ©120 battements Par Minute

Chaque 1er jour du mois de décembre, depuis 1988, le monde prend une journée pour se rappeler que nous n'avons pas encore gagné la bataille contre le virus du sida. Une trentaine d'années plus tard et des millions de morts, la Ville de Paris s’apprête à inaugurer une “place des combattantes et combattants du sida” en plein cœur de la capitale. Une première mondiale. 

En 1981, un vent d’insouciance souffle sur les États-Unis et le Centre de contrôle des maladies d'Atlanta décèle une forme de “pneumonie” rare chez cinq patients californiens. Un mois plus tard, 26 homosexuels américains sont touchés par des symptômes similaires. Le nom de sida apparaît en 1983 suite aux recherches de plusieurs médecins sous l’ordre de Luc Montagnier de l’institut Pasteur. À l’époque, tout est à faire. Sensibiliser, inciter les gens à se protéger, faire connaître le Sida. 

Une grande première mondiale 

Les décès ont largement reculé dans le monde depuis la découverte du sida. Malgré les avancées, environ 37 millions de personnes sont toujours porteuses du VIH dans le monde. Pour rendre hommage à tous les combattants et combattantes qui se sont battu·e·s ou se battent encore contre la maladie, la Ville de Paris va nommer sa première place en plein cœur du Marais. « Même dans le monde, ce sera l’une des premières places à intégrer le mot “sida” dans son nom », se réjouit Pierre Batista, président de l’une des principales associations de lutte contre le VIH, Aides.

Fin des articles