Paris piétonnisée, Quais de Seine libérés !

© kimizidi

Parisiens, Parisiennes, c'est officiel : les voies sur berges seront définitivement piétonnes. Le tribunal administratif a validé, ce jeudi 25 octobre, l'arrêté sur la piétonnisation des quais de Seine. Cette mesure phare et polémique de la mairie de Paris avait été rejetée en appel lors d'un premier arrêté ce lundi. 

Les quais de Seine, un site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco ? « L'interdiction de la circulation automobile édictée par la mairie de Paris est justifiée par la nécessité de préserver un site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco », a expliqué le tribunal administratif dans sa décision. En effet, les berges de Paris, entre le 1e et 4e arrondissements, sont classées à l'Unesco.


Une victoire pour Anne Hildago, la maire de Paris

On vous entend déjà certains se réjouir de pouvoir profiter des ces berges piétonnes comme vous le souhaitez. Se promener, courir, danser, et traverser Paris en toute sécurité était d'ailleurs l'une des promesses d'Anne Hidalgo. Chistophe Nadjovski, maire adjoint écologiste de la capitale en charge des Transports s'en félicite dans un tweet :


1,5 million de visiteurs

Depuis 2006, les parisiens comme les amoureux de Paris ont plébiscité cet espace de respiration inscrit au cœur de la capitale. En mars, la mairie de Paris avait décompté 1,5 million de visiteurs depuis le début de la piétonnisation : un vrai succès. Mais concrètement, l'impact de la piétonnisation des voies de berges siuées rive droite, en terme d'écologie, reste mitigé. Le tribunal administratif a estimé que les conséquences de ce projet sur l'environnement avaient été sous-estimées. Si les opposants au projet (on pense aux 40 millions d'automobilistes) pourront faire appel pour ce second arrêté, pour le moment, les voies sur berges resteront libérées des voitures. 

Voir cette publication sur Instagram

Un air de vacances #voiessurberges #quaiauxfleurs #juinaparis

Une publication partagée par Françoise (@fratoi) le

Fin des articles