Pourquoi Paris est-elle si sale ?

Pourquoi Paris est-elle si sale ? © Barthelemy de Mazenod

Les Parisien·ne·s aiment dire que Paris est la plus belle ville du monde. Et pour cause, c’est l’une des destinations les plus populaires au monde. Connue pour ses monuments emblématiques, ses musées de renommée mondiale et sa cuisine alléchante, la Ville Lumière est aussi tristement célèbre pour... ses rues sales.

Dans la capitale, il y a plus de 5 millions de rats – soit deux par Parisien·ne... Rat-goûtant, non ? Pire encore, pas moins de 10 millions de mégots sont jetés sur l’espace public chaque jour, sans oublier les matelas et autres meubles abandonnés sur le trottoir. Face à tant de saleté, le compte Twitter @PanamePropre a lancé il y a quelque mois le hashtag #SaccageParis.

 
Un problème récurrent

Aujourd’hui, le sujet de la propreté de Paris est plus que jamais montré du doigt. À travers le prisme de Twitter, des milliers de Parisien·ne·s dénoncent une ville « encrassée et enlaidie ». Photos à l’appui, iels accusent Anne Hidalgo, la maire de Paris, de laisser la capitale dans un état d’insalubrité. Pire encore, selon un sondage Ifop, pas moins de 84% des habitant·e·s jugent la capitale sale en 2021. Ils étaient déjà 82% en 1974 à faire le même constat.

 
Quelles solutions pour rendre Paris plus propre ?

Pour faire face aux dénonciations, Anne Hidalgo a affirmé qu'elle tiendrait sa promesse de campagne. « Le budget de la propreté, je me suis engagée à le doubler et il sera doublé dans le mandat », a-t-elle affirmé. Actuellement chiffré à 500 millions d'euros, le montant devrait donc atteindre le milliard. Parmi les solutions auxquelles adhèrent les sondés, "Faire payer des amendes aux gens qui salissent" arrive en tête avec 61% de votes. Une personne sur deux demande par ailleurs à ce que les effectifs et les moyens soient renforcés dans la ville et 22% souhaitent que la municipalité "multiplie les corbeilles de rue". Autre mesure inattendue : 21% des Parisien·ne·s souhaitent éliminer les pigeons. Pauvres bêtes. Pas sûr qu’ils soient responsables des poubelles renversées, des mégots éparpillés et des crottes de chien sur le trottoir…

Fin des articles