Insécurité : que se passe-t-il à la gare du Nord ?

Publié le 19 janvier 2023 à 18h20

par Auriane Camus

Les Parisiens et voyageurs réguliers le savent bien, le parvis de la gare du Nord est depuis longtemps en proie aux squatteurs, vendeurs de cigarettes et toxicomanes en tous genres. Mais avec la récente attaque au poinçon ayant fait 7 blessés mercredi 11 janvier, la gare du Nord suscite des inquiétudes plus importantes en matière de sécurité chez les riverains et voyageurs. La gare du Nord est-elle devenue un endroit dangereux ?


Trafic de drogue et toxicomanie

Située à la frontière entre le 10e et le 18e, la gare du Nord est l'une des plus fréquentées au monde, avec plus de 700 000 voyageurs quotidiens. Mais au fil des années, elle est aussi devenue un lieu où la criminalité vit de beaux jours, à tel point qu’elle est évitée par de nombreux Parisiens.

En cause : le trafic de drogue qui gangrène le quartier de La Chapelle, au même titre que le 19e. Dans une vidéo diffusée par France Info, les riverains dénoncent, images à l’appui, des échanges de crack en pleine rue, ou encore des toxicomanes qui se piquent à la vue de tous, laissant parfois leurs seringues sur le trottoir.


Un point important de la criminalité à Paris

Si le trafic de drogue est un souci relevé par de nombreux riverains, ces derniers font également état d’une délinquance omniprésente dans le quartier. Au micro de CNews, une usagère affirme : « Je me suis déjà fait voler, j’ai peur » tandis qu’une autre affirme que le quartier est « très dangereux ». Une femme travaillant dans la gare estime quant à elle : « il y a du crack de partout, des agressions toutes les cinq minutes, les gens sont fous ».

De leur côté, la Mairie de Paris et la préfecture de police ne se sont que très peu exprimées à ce sujet. Si Anne Hildalgo s'est rendue à la gare du Nord le mercredi 11 janvier, aucune mesure pour renforcer la sécuité du quartier n'a été annoncée. Sur Twitter, la maire de Paris déclare simplement travailler avec Laurent Nunez, préfet de police de Paris, et les maires d'arrondissement pour assurer « la tranquillité et la sécurité des Parisiennes et des Parisiens au plus près de leurs besoins dans les rues et les transports ».

Le suspect impliqué dans l’attaque au couteau a été présenté à un juge d’instruction, dimanche 15 janvier. Il a été mis en examen et écroué pour tentatives d’assassinat.

À LIRE AUSSI