Le premier garde-manger en libre-service ouvre dans le 12e

© -

Voilà la belle initiative de la journée ! Depuis peu, trois boîtes ont été accrochées sur les grille du centre social Charenton, dans le 12e. Que renferment-elles ? Eh bien c’est à nous tous de le décider puisque ce sont les premiers garde-manger solidaires de Paris.


Boites de conserve, pâtes sèches de blé, sauce pour les pâtes, purée de fruits, gâteaux… Autant de produits non périssables qu’on a tous chez soi ou facile à acheter et qui pourraient atterrir entre les mains d’une personne démunie. Comment ? Il suffit de les fourrer dans le garde-manger en libre-service mis en place par l’association Cap ou pas cap et le collectif On a pensé à un truc.


3 mois, une trentaine de bénévoles

Il a fallu trois mois de réflexion, une trentaine de bénévoles, des financements participatifs et l’aide du collectif d’architectes OPUT pour mettre en place cette armoire à provisions ouverte à tous.

Clément Helary, responsable de la communication de l’association, a expliqué à 20 minutes : « Avec un garde-manger solidaire, on s’adresse à tout le monde. On est amené, un jour au l’autre, à prendre ou à donner, que ce soit pour des questions de disponibilité, d’argent, de motivations… » Pas faux.

Une intitiative solidaire utile, qui n'est pas sans rappeler les frigos en libre-service existant par exemple en Allemagne, et dont le succès et l'efficacité ne se démentent pas.

Alors pour découvrir cette "armoire du partage", tout le monde est invité à venir le découvrir et l’alimenter dès samedi à partir de 13h30, au 295, rue de Charenton.

Venez les bras chargés !