Piétonnisation, pistes cyclables… voici les nouvelles mesures d’Anne Hidalgo

Voici les nouvelles mesures d’Anne Hidalgo ©jptinoco

Comme dans de nombreuses grandes villes françaises, c'est l'alliance des socialistes et des écologistes qui l'emporte dans la capitale. Anne Hidalgo, alliée au candidat EELV, a remporté ce dimanche 28 juin les élections municipales, en obtenant 48,5 % des voix au second tour. Et la maire socialiste ne compte pas perdre de temps. On fait le point avec vous sur les nouvelles mesures mises en place. 

Élue une première fois en 2014, elle a été réélue ce dimanche pour un deuxième mandat. « Vous avez choisi l'espoir, vous avez choisi le rassemblement », a lancé dimanche soir la maire PS de Paris après sa réélection, depuis le parvis de l'Hôtel de Ville. « Vous avez choisi un Paris qui respire, un Paris plus agréable à vivre, une ville plus solidaire qui ne laisse personne au bord du chemin (...). Cette victoire a du sens parce qu'elle est collective ».


1. Piétonniser les abords du canal Saint-Martin
 

La maire de Paris a annoncé un programme axé sur l’écologie en vue de sa réélection. Parmi les mesures proposées, celle de rendre le canal Saint-Martin entièrement piéton. Ciao les voitures le long du quai de Jemmapes et de Valmy. Le projet pourrait voir le jour dès cet été, permettant malgré tout aux véhicules de secours et à ceux des riverains de passer. Le but étant bien évidemment de diminuer le nombre de voitures afin d’apaiser l’un des poumons verts de Paris.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Carl (@carl_artazart) le


2. Abaisser la vitesse à 30 km/h dans Paris
 

Voilà une seconde mesure très controversée ! Le 16 juin dernier, Anne Hidalgo et David Belliard présentaient un manifeste commun dans lequel elle poursuit sa politique anti-voitures et déclare s’engager à réduire la vitesse à 30 km/h dans la plupart des rues. Quelques exceptions cependant : la limite serait fixée à 50 km/h uniquement sur les grands axes comme les Champs-Élysées, le boulevard des Maréchaux et de Sébastopol et le périphérique. Cette nouvelle mesure ne sera pas appliquée dès cet été mais permettra de réduire la pollution, le bruit des voitures et scooters la nuit et d’augmenter la sécurité routière. Une proposition à double-tranchant si l’abaissement de la vitesse maximale autorisée provoque des embouteillages.

 

3. Maintenir les 50 km de pistes cyclables éphémères

Autre mesure en tête de ses priorités, maintenir les 50 km de pistes cyclables éphémères créées pour désengorger les transports et réduire les contacts suite à l’épidémie de Covid-19. Habituellement réservés aux voitures, les 50 km de voies sont désormais consacrés aux vélos. Les bus, taxis et autres véhicules d’artisans pourront continuer de circuler. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lorenzo Beccuti (@lorenzo.beccuti) le


4. Augmenter le fond de solidarité pour le logement

Pour aider les Parisiens les plus précaires, Anne Hidalgo a prévu de faire augmenter d’un quart le budget du Fonds de solidarité pour le logement de la ville. Le dispositif permettra d’accéder à une habitation ou de s’y maintenir, que ce soit pour un logement privé ou social, et d'ainsi éviter que des familles se retrouvent à la rue.

 

5. Limiter la vitesse à 50 km/h sur le périph'

Partager le périph entre voitures, bus, vélos et piétons. C’est une des promesses annoncées par Anne Hidalgo dans le manifeste publié le 16 juin dernier. Pour donner plus de place à la nature et donner la possibilité de traverser à pied ou à vélo le périphérique, Anne Hidalgo souhaite réserver une voix aux transports partagés (comprenez bus, taxis, covoiturages, navettes) et progressivement réduire le nombre de voies de circulation. Pour autant, l’abaissement de 20 km/h n’aura pas beaucoup d’effet sur la qualité de l’air, selon les recherches du CNRS, car de nombreuses voitures continueront de circuler à Paris.

Fin des articles