De nouveaux arrondissements de Paris touchés par la grève des éboueurs

undefined 27 mars 2023 undefined 14h12

Auriane Camus

Alors que seuls 10 arrondissements étaient touchés par la grève des éboueurs jusque-là, cinq nouveaux arrondissements sont venus s'ajouter à la liste ce dimanche 26 mars. En cause : les agents du secteur privé ont rejoint le mouvement contre la réforme des retraites, selon une information communiquée par France Bleu.


Le secteur privé se met en grève

À Paris, la collecte des déchets est gérée soit par des agents de la Ville, soit par des entreprises privées. Dans les 2e, 5e, 6e, 8e, 9e, 12e, 14e, 16e, 17e et 20e, les poubelles sont ramassées par la régie municipale. À l’inverse, dans le reste de la capitale (Paris Centre, 7e, 10e, 11e, 13e, 15e, 18e, 19e), ce sont des entreprises privées qui gèrent les déchets.

Alors que les éboueurs de la Ville de Paris ont commencé à faire grève le 6 mars dernier, il y a plus de 20 jours désormais, laissant plusieurs milliers de tonnes de déchets s’accumuler dans les rues de la capitale, les ripeurs de la société Derichebourg, situé à la Courneuve (Seine-Saint-Denis), ont à leur tour déposé un préavis de grève pour une durée indéterminée, ce dimanche 26 mars. La société est chargée de la collecte des ordures dans les 1er, 2e, 4e, 10e et 18e arrondissements, désormais touchés par la grève.

Si les agents du garage à bennes souhaitent militer pour le retrait du texte de réforme des retraites, ces derniers réclament également une augmentation de salaire « à hauteur de 15% » mais aussi la « prise en compte de la pénibilité » de leur emploi. Selon France Bleu, d’autres arrondissements ne sont pour le moment pas touchés.


Plus de 7800 tonnes de déchets encore présents dans les rues

Malgré le déblocage de deux incinérateurs, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) et Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), ainsi que la réquisition de plusieurs centaines d'éboueurs, les déchets continuent de s’accumuler dans toute la capitale. D’après la Mairie de Paris, 421 bennes ont circulé dans Paris ce week-end, soit 2 fois plus d’activité qu’un dimanche normal.

La municipalité évaluait à 7828 tonnes la quantité de déchets non ramassés dans les rues ce dimanche 26 mars, contre 9 800 tonnes la veille. Ce lundi 27 mars, le nombre est redescendu à  7300 tonnes.