Les places de parking se transforment en mini-terrasses à Paris

Publié le 19 août 2019 à 19h31

par Morgane Espagnet

Dès que le soleil pointe le bout de son nez, pas facile de se faire une place en terrasse. Pour y remédier, la Ville de Paris a installé des mini-terrasses sur des places de parking de la capitale. Parce que personne ne doit être privé d’une bonne dose de vitamine D.


Jusqu’en novembre 2019, plusieurs Parklets vont investir les places de parking de la capitale. L’objectif ? Transformer une place de stationnement en aire pour piétons.

©Ville de Paris 

Mis en place dans le cadre de « Paris aux piétons », un premier parklet a été installé le 24 juillet dans le 2e arrondissement au 4 rue de la Bourse. Trois autres vont être mis en place à la rentrée dans les 4e, 15e et 18e arrondissements. Composés de tables, chaises et mobiliers urbain, les parklets proposent avant tout un lieu de rendez-vous et de partage où vous pourrez discuter entre amis, boire un verre ou encore créer un jardin partagé.


©Ville de Paris

Chaque parklet sera différent et répondra aux besoins des habitants du quartier, « par exemple dans le 2e, quartier constitué de beaucoup de bureaux, le parklet est plutôt conçu pour que les salariés déjeunent, s’assoient, consultent leurs e-mails. Dans le 4e, il est végétalisé et fait honneur à la nature en ville. Le parklet du 15e est destiné à la réparation de vélos alors que celui du 18e s’intéresse plus à la culture en proposant des petits concerts ou des réunions de quartiers », explique Julien Brouillard, chargé de développement à l’association Dédale. Qu’on y passe pour boire un café, discuter ou juste par curiosité, c’est une belle façon de participer à sa vie de quartier et de commencer de nouvelles amitiés...


©Ville de Paris

Et bonus : que vous soyez artistes, designers, paysagistes ou étudiants, vous pourrez participer à un appel à projets pour imaginer les parklets de demain et présenter votre création lors d'un débat participatif organisé le 20 septembre sur l’esplanade à l’angle de la rue Charcot et de la rue du Chevaleret. Que le meilleur gagne !

À LIRE AUSSI