Le maillot des Bleus vendu 140€ fabriqué pour trois fois rien en Thaïlande

© capture écran YouTube

T'en rêves hein d'aller parader en vacances avec ton maillot des Bleus flanqué de ses DEUX ÉTOILES MA GUEULE ! Bah ouais, tu m'étonnes, je suis comme toi. Eh ben va falloir mettre la main à la poche mon coco, si tu veux le vrai, c'est 140 balles. Sinon t'as le "replica" à 85€, dont apparemment 3 de coup de production en Thaïlande. 


Ça te paraît indécent ? C'est normal, c'est parce que tu as raison, c'est complètement indécent, au moins autant que le déposage du lâche Marcos Rojo à l'entrée de la surface par le valeureux Kylian Mbappé à la 10e minute de France-Argentine. Peut-être plus encore d'ailleurs, mais laisse-moi t'expliquer. 


D'après les longues et fastidieuses recherches que j'ai effectuées sur Internet, la répartition du prix d'achat – 85€ donc, pour la version replica – se fait en gros comme suit :

63%, donc environ 54€, partent dans le circuit de distribution, et on imagine bien qu'on est plutôt éloigné du très à la mode "circuit court" en vigueur du côté du canal Saint-Martin.

Ensuite, 4,5% filent dans les matières premières nécessaires à la fabrication, donc environ 4€.

La fff (fédération française de football) prend également 4,5%. On en est à 62€.

Évidemment, il faut bien que l'équipementier, ici Nike, se fasse une "petite" marge : elle est de 16% me dit Internet, donc à peu près 14€.

Il reste donc 9€ à répartir par maillot, enfin non pardon, 8€ environ, puisque la main d'œuvre, les ouvriers thaïlandais donc, touchent un généreux 1% du prix de vente, soit en arrondissant au-dessus, 1 balle. 

Et j'ai toujours pas compris à quoi correspondaient exactement les 3€ de coup de production annoncés par le JDD : rien qu'en ajoutant la matière première et le salaire des ouvriers, on est à 5€...


Voilà, j'ai beau avoir cherché, les 8 balles restant, je ne sais pas qui les met dans sa poche, mais ce qui est sûr, c'est que ce ne sont pas les ouvriers. Alors vous vous dites « oui mais c'est scandaleux, ce sont des salauds de capitalistes sauvages, je vais les boycotter ». Ben ouais, vous avez raison, et bravo pour votre militantisme chevronné, mais n'oubliez pas ceci : on est tous responsables les amis, on est tous des gros consommateurs avides de trucs à posséder qui bavent devant leur télé. Heureusement, dès la fermeture de cet article, vous aurez oublié, et vous rappellerez ceci, le plus important : ON EST CHAMPIONS DU MONDE ! D'ailleurs, on n'irait pas s'acheter le maillot avec les deux étoiles pour faire le malin en vacances ?


Sources , , , et  

Fin des articles