Voici 3 projets photo pour que les femmes aiment (enfin) leurs corps

Publié le 27 septembre 2018 18h29

par Marie-Carline

Des vergetures arc-en-ciel en photo. C'est l'initiative d'une jeune artiste espagnole pour sublimer les zébrures féminines. Prendre en photo des femmes normales, c'est l'idée du Real Women Project et du Love Yourself Project qui célèbrent aussi la femme, sans complexe. Aider les femmes à s'accepter telles qu'elles sont, c'est le topo.


1. Le vrai corps des femmes

Des clichés de corps de femme sans retouche, révélant la beauté féminine au naturel dans toute sa splendeur, c'est l'objectif du Real Women Project lancé par Marie Brabant, la directrice d'un institut de beauté. Fini les représentations photoshoppées et lissées de femmes comme on en voit dans les médias et les publicités. C'est sur Instagram que la jeune Belge montre les femmes au naturel, avec leur cellulite, leurs vergetures et les petits bourrelets qu'on aime cacher. Une photographe et une journaliste ont rejoint l'aventure. Voici ce que cela donne.

Voir cette publication sur Instagram

Après un premier shooting et une première exposition, le REAL WOMEN project est bien décidé à faire bouger les choses! Nous vous invitons donc à venir découvrir les images exclusives de notre second shooting lors du salon mode éthique et responsable @thedressing_room_brussels - Slow Fashion Edition , avec de nouvelles femmes toutes aussi sublimes les unes que les autres, avec leur force, leurs histoires, leurs creux et leurs jolies bosses! --------- ♢ VERNISSAGE: Samedi 22 septembre de 18h à 22h. Nous serons toutes présentes pour échanger avec vous et parler de la suite du projet! ♢ Dimanche 23 septembre à 16h: Conférence de notre chère Sybille de @abelgianfashion_truc - Comment MIEUX consommer la mode. Des solutions concrètes, accessibles et ouvertes: pourquoi? quelles matières? où, comment réparer? où acheter, etc. Durée totale +/- 45 min ♢ Espace Vanderborght, 50 rue de l'Ecuyer 1000 Bruxelles. Au bout de la Galerie de la Reine. ♢ Metro : 1⃣&5⃣ Central station - Debrouckère Bus : 29 & 38 & 47 & 63 & 65 & 66 & 71 & 86 & 88 Train : Gare central/ Central station ♢ ATTENTION: Inscrivez-vous pour recevoir votre entrée gratuite : https://thebrusselsdressingroom.be/fr/enregistrement/1/tdr-slow-fashion ou 5€ à l'entrée. Photos: @ophelielonguepee Assistée de @jodie.stella.photography See u there <3 -------------------------------="" real="" woman="" project="" on="" aime="" notre="" corps="" un="" peu="" a="" la="" folie="" pas="" du="" tout="" on="" l="" accepte="" real="" women="" offre="" un="" oeil="" artistique="" a="" la="" re="" alite="" de="" nos="" corps="" a="">

Une publication partagée par Real_Women_project (@real_women_project) le

Voir cette publication sur Instagram

All beauties...

Une publication partagée par Real_Women_project (@real_women_project) le


2. Aimez-vous les unes les autres

Le Love Yourself Project de Chloé Bonnard, la fondatrice du collectif "Nanas d'Paname", est aussi très enthousiasmant. Si les photos sans retouches nous touchent, les témoignages de ces femmes qui osent poser en petite tenue font sens. Elles racontent des histoires de « tristesse, de solitude, de dépendance à la nourriture », mais elles croient surtout aux changements du regard de la société et à l'acceptation de soi. Un message "body positive" qui va vous faire du bien et peut-être même vous réconcilier avec votre corps. 

Voir cette publication sur Instagram

â—½ï¸ÂLOVE YOURSELF PROJECTâ—½ï¸Â Accepter son corps tel qu'il est et oser le montrer. S’aimer. Découvrez aujourd’hui le témoignage d’Iael @iael_joly : « Ce corps est le mien. Il en a chié le pauvre… J’ai vraiment pas été sympa avec lui, pendant longtemps… Je le haïssais si fort.. Maintenant c’est beaucoup mieux. Je le sors, je le montre, je pose même pour des photos avec. Je le trouve beau ! C’est pas forcément qu’il a une plastique parfaite, mais il signifie beaucoup de choses pour moi. Je l’aime. Et de l’aimer me fait le trouver beau (ou drôle selon les circonstances). » . . . 📷 : @chloebonnardphoto #loveyourselfproject #loveyourself #lesnanasdpaname #kickasswoman #love #bodyconfidence . *photo non retouchée

Une publication partagée par Les Nanas D'Paname (@lesnanasdpaname) le

Voir cette publication sur Instagram

â—½ï¸ÂLOVE YOURSELF PROJECTâ—½ï¸Â C’est avec le temps qu’on apprend à faire des choses, qu’on apprend de nos erreurs, qu’on apprend à se relever et aussi qu’on apprend à aimer son corps. @loovida_coeur : « J’ai longtemps pensé que je devais être parfaite pour être aimée. Avoir le corps parfait, avoir le métier parfait, avoir une maison parfaite. Un jour ma colère s’est réveillée. La veille je m’étais traitée de grosse vache alors que j’ai toujours été physiquement dans la norme. J’en avais marre de me faire la guerre. J’ai décidé de m’offrir le temps. Le temps de m’aimer, me respecter, pour vivre en harmonie avec mon corps toute la vie. C’était il y a cinq ans. Quand j’ai reçu cette photo j’ai été prise de panique. Je me suis dit que cette photo était trop belle pour la poster sur les réseaux sociaux. En fait j’ai pris conscience que je la trouvais belle parce que j’avais appris à m’aimer pour de vrai. Dans mon esprit, dans mon coeur, dans mon corps. Aujourd’hui je ne demande plus la permission d’exister. Je m’ouvre à ma beauté. » . . . 📷 : @chloebonnardphoto 📍 : @lanouvelleseine 👙 : @bibiche_paris ðŸÂÂÂÂÂÂ’ : @frontdemode #loveyourselfproject #loveyourself #lesnanasdpaname #kickasswoman #time #love #bodyconfidence . *photo non retouchée

Une publication partagée par Les Nanas D'Paname (@lesnanasdpaname) le

Voir cette publication sur Instagram

â—½ï¸ÂLOVE YOURSELF PROJECTâ—½ï¸Â Transformer les pensées négatives en pensées positives, s’accepter et s’aimer, c’est le message que nous partage aujourd’hui @lapetitegoutte : « J’ai mis du temps à me considérer comme belle et comme femme : Les réflexions que tu entends enfants, les réflexions que tu continues à entendre adulte, ces critères de beauté que la société nous impose et qui ne nous correspondent pas forcément ! Plus jeune je me disais « vu que tu n’es pas jolie alors fais ce que tu veux et amuses toi ! » De cette pensée négative est né des actes positifs; de mes cheveux à mes doigts de pieds, en passant par mon look, j’ai pris conscience que les seuls critères que je devais valider pour me sentir féminine, belle et bien dans ma peau devaient être les miens ! Je ne veux pas être un fantasme de papier glacé, je veux que l’on me voit à travers ma réalité. Aujourd’hui, je m’aime sans compromis, il n’y a pas de « malgré mes défauts », ces défauts c’est moi, ce corps c’est moi ! Donc si je ne plais pas à tout le monde ? Tant mieux ! Ce serait trop fatiguant ! » . . . 📷 : @chloebonnardphoto #loveyourselfproject #loveyourself #lesnanasdpaname #kickasswoman #time #love #bodyconfidence . *photo non retouchée

Une publication partagée par Les Nanas D'Paname (@lesnanasdpaname) le


3. Des corps de femmes arc-en-ciel

Des corps de femmes aux dessins de mille couleurs, des fleurs, des traits reprenant les marques et cicatrices de corps de "vraies" femmes. Zinteta, c'est le compte Instagram qui célèbrent les "défauts" des femmes dans une joie et un optimisme qui nous a séduits au Bonbon.

Voir cette publication sur Instagram

Cuidar(se) ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ¸ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ¿ "Desaprender lo aprendido es un ejercicio que requiere un esfuerzo muy profundo. Como vislumbramos que los deseos son creados y programados, también tenemos la capacidad de visibilizarlos, desaprenderlos y destruirlos. Dejar de querer ser delgada, por ejemplo, es un ejercicio tanto del cómo me veo a mí misma y cómo veo a las demás, darme cuenta de que realmente las personas que me parecían atractivas sexualmente eran sólo chicas delgadas, visibilizarlo, desaprender ese gusto y comenzar a mirar con otros lentes las cuerpas y lo que provocan en mí. No me refiero a la frase del “cómo son por dentro”, si no romper con las lógicas corporales de deseo y belleza, volver a mirar sin prejuicio, encontrar la bellestia en cada cuerpa." Gracias Constanzx por escribir esto, gracias Clara por compartirlo un día y pensar en mi; y gracias Berta por ese día; me siento segura. (Texto por Constanzx Alvarez - La Cerda Punk) #cuerpos #selflove #cuerposliberados #freethenipple

Une publication partagée par Cinta Tort Cartró ☾ (@zinteta) le


Chez Zinteta pas de tabou,
tous les complexes des femmes sont questionnés, exposés pour susciter une prise de conscience. Oui, la beauté se cache partout même là où vous vous aimez le moins. C'est le message porté par l'artiste, Cinta Tort Castro. L'artiviste, comme elle se définit, s'inscrit dans le mouvement "body positive" en appelant à libérer les poitrines des femmes. Elle prône l'acception de toutes les différences : couleur de peau, âge, morphologie ou encore handicap. 

Voir cette publication sur Instagram

No one is illegal #nooneisillegal #stopracism

Une publication partagée par Cinta Tort Cartró ☾ (@zinteta) le

Voir cette publication sur Instagram

INSTAGRAM HA VUELTO A CENSURAR ESTA FOTO POR TERCERA VEZ. ¿Violencia? ¿Enserio? Os delatáis. Tercer retoque no sea que se ofenda alguien. Vergüenza. Quien la quiera, se la envío para que pueda compartirla. #hacialahuelgafeminista ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ’ÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂœ Mañana paramos. Mañana no publicaré nada, no gestionaré pedidos, no compartiré nada, no responderé mensajes, no limpiaré ni cocinaré. Paramos los cuidados, paramos la producción, paramos el consumo. MUERTE AL PATRIARCADO. #hacialahuelgafeminista #cadadiaes8demarç #FREETHENIPPLE #STOPCENSURA #ensvolemvives

Une publication partagée par Cinta Tort Cartró ☾ (@zinteta) le

Voir cette publication sur Instagram

@Bioritmefestival segunda parte ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒˆðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒˆðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂΪðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ·ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ¿ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ±âÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂœ¨ðŸ¿ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ¸ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ²ðŸƒðŸƒðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ’“ Recién llegada de la montaña y aún con resaca emocional de todo lo que vivimos durante el Bioritme Festival en el Pantà de Sau. Estoy súper feliz. Hoy he vuelto para ponerme a la carga de nuevo; la tienda vuelve a estar abierta, empiezo a contestar los correos y puedo deciros que vienen muchos talleres en los próximos meses (Madrid, Barcelona, Murcia, Valencia, Gandia, Pamplona...) que ganas de conoceros. Ojalá pudiera ir a todos los sitios que me escribís, espero poder ir pronto. Vienen muchos proyectos bellos y estoy trabajando para poder llevar los talleres por todos los rincones que me pedís. Aprovecho para deciros que abro agenda para sesiones/taller individuales, las he estado preparando con nuevos enfoques y tengo muchísimas ganas de crecer en ellas. Cualquier propuesta, proyecto, inscripción y dudas podéis escribirme a mi correo zintetaart@gmail.com y os resolveré todas las dudas que tengáis. Gracias por tanto amor, tantos cuidados y por esa colectivización que nos da la vida âÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂœ¨ Más amor y más cuidados ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ¿ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒ¿âÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂœ¨âÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂœ¨ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒˆ #loveyourself #empowering #artivism PD; comentad a que ciudad/rincón queréis que vaya y trabajaré en ello ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ’“ PD 2; las imágenes del Bioritme las colgaré pronto en una plataforma donde pueda colgar sin censurar. Os lo compartiré cuando esté listo

Une publication partagée par Cinta Tort Cartró ☾ (@zinteta) le


Si vous aussi vous voulez encourager les femmes à s'aimer telles qu'elles sont, suivez ici les trois projets : Real Woman Project, Love Yourself Project et le compte Instagram de l'artiste espagnole Zinteta.

À LIRE AUSSI