Plus que 90 secondes avant la fin du monde, selon les scientifiques

  • La Rédac'
  • News
  • Publié le 24 Janvier 2023 à 18h27
© Billion Photos / Shutterstock

L’horloge de l’Apocalypse vient d’être mise à jour, ce 24 janvier, et affiche une nouvelle heure, qui n’a pas de quoi nous rassurer… Cet outil métaphorique signale le temps symbolique qui nous séparerait d’une éventuelle fin du monde, en se basant notamment sur la crise climatique et les risques nucléaires.

L’horloge de l’Apocalypse est un outil à la fois symbolique et préventif, créé en 1947 par des scientifiques de l’ONG Bulletin of the Atomic Scientists. Cette mesure estime le temps qui sépare l’humanité d’une éventuelle fin du monde. C’est lorsque que les aiguilles de l’horloge indiquent minuit que le plus d’événements mondiaux préoccupants sont en cours et que le risque de fin du monde est le plus élevé. L’objectif est « d’avertir la population sur le degré d’imminence d’une destruction de notre planète à cause des technologies dangereuses fabriquées par l’homme », renseigne le site de l’ONG. L’horloge est réglée par les scientifiques membres de l’ONG qui font le point sur les facteurs d’amélioration ou de dégradation possibles, tels que les menaces nucléaires, technologiques et climatiques qui pèsent sur notre planète.


Un record inquiétant 

Ce mardi 24 janvier, l’horloge de l’apocalypse a été mise à jour et elle n’a jamais été aussi proche de minuit puisqu’elle affiche désormais 23 h 58 et 30 secondes. La dernière mise à jour datait de 2020, au milieu de la pandémie de Covid-19, et l'heure affichée, 23h58 et 20 secondes, était déjà l’horaire le plus proche de minuit depuis la création de l’horloge. Suite aux événements récents, comme la guerre en Ukraine et les récentes catastrophes climatiques, l’horloge a donc été ajustée par l’ONG et bat un nouveau record. Selon l’ONG, cette horloge est « une métaphore, un rappel des périls auxquels nous devons faire face pour pouvoir survivre sur notre planète ».  


Fin des articles