[Fake news] Non, la mairie de Paris n'a pas installé un toboggan en forme de sexe dans une école

Ce jeudi 7 octobre, une photo de toboggan composé de parties génitales a provoqué un petit tollé sur Twitter, puisque quelques internautes ont cru à son installation dans une école du 7e arrondissement. Son usage était en fait tout autre.

La team premier degré était venue en masse sur Twitter ce jeudi 7 octobre. Un twittos taquin a posté une photo d'un toboggan à la forme sans équivoque, avec comme légende "Ça va Hidalgo ? On dérange pas ? Les nouveaux jeux dans l’école de ma fille (Paris 7eme)…" en feintant de s'indigner de la sciure disposée par terre. 

Certains n'ont visiblement pas compris le troll, puisqu'on peut lire sous la photo des commentaires comme un dénommé "Réac Publicain", qui se décrit comme un ancien cadre de la police nationale "Pourquoi ne pas donner le nom de cette école du 7ème ?" ou encore "Nyto9" qui s'insurge d'un dispositif "Complètement indécent, choquant, enfin tout ce que l’on veut ! Que cela soit dans un club à la limite c’est entre adultes mais là ! Et ne me dites pas que moi aussi j’ai l’esprit mal placé !! Tout simplement malsain!"

Une installation pour un tournage

Et pourtant ce teub-oggan n'a pas été installé dans une école du 7e arrondissement de la capitale. Si une simple recherche d'image inversée sur Google permettait de savoir que la news était fausse, la réalité se trouve à l'autre bout de l'hexagone, au parc Fletcher de Maple Ridge, au Canada.

Cette installation temporaire a été mise en place pour un film de l'acteur et producteur canadien Seth Rogen, qu'on connait pour ses rôles dans les films 40 ans toujours puceau ou Supergrave.

Fin des articles