A 1h de Paris, des églises transformées en brasseries et en espaces de coworking

undefined 6 décembre 2019 undefined 13h20

Manon Merrien-Joly

Dans le cadre de l'appel à projets "Rouen réinvente son patrimoine - Pierre, Paul, Pelletiers, Nicaise", la ville aux cent clochers a souhaité céder quatre édifices désaffectés et libres d’occupation à des porteurs de projet. Les résultats ont été dévoilés ce vendredi 6 décembre : un projet de brasserie, de restaurant et d'espace de coworking sont au programme. 

Le but de cet appel à projets est, selon la ville de Rouen (Seine-Maritime), "la valorisation et la réhabilitation pour d’autres usages dans le respect de leur qualité patrimoniale et la mise en valeur de leur potentialité." Ainsi, les églises Saint-Nicaise, Sainte-Croix-des-Pelletiers, Saint-Pierre-du-Châtel et Saint-Paul, désaffectées et désacralisées ont été proposées pour une seconde vie. Le jury était composé de représentants de la Drac (Direction régionale des affaires culturelle) et d'associations de défense du patrimoine, sélectionnant les projets selon trois critères : la qualité de la restauration, l'insertion dans le quartier et la ville et la faisabilité économique (la Ville n’apportant pas de fonds pour l’investissement et le fonctionnement). 

L'église Saint-Nicaise, situé à deux pas des jardins de l'Hôtel de Ville devient ainsi un lieu de production de bière nommé "Ragnar", le nom étant inspiré par le nom d'un roi viking suédois : cette église-brasserie (unique en France) est vouée à devenir "un lieu d’accueil du public ouvert sur le quartier et de consommation" a déclaré la mairie.

Si elle est actuellement en partie ruinée, l'église de la rue Camille-Saint-Saëns, sera reconstruite en un édifice mi-pierre mi-verre et se muera en "un restaurant, 3 chambres d'hôtel de charme ainsi qu'un rooftop accessible à tous selon les saisons" indique la mairie de Rouen, et sera renommée La Métropolitaine.

Plus studieux, le projet concernant l'église Sainte-Croix-des-Pelletiers proposait de la transformer en espace de coworking, halle gourmande et événementielle et de la nommer "Bek'Miettes". Au sein de cet espace hybride l'on trouvera un café, des appartements et un lieu public où pourront être organisés des événements.

Enfin, l'église de Saint-Paul n'a pas reçu de proposition, son accès étant très difficile. 

L'occasion de se faire une petite escapade à Rouen pour visiter ces lieux atypiques ? Pour ce faire, il faudra patienter encore un peu, les travaux n'ayant pas été lancés.