Confinement 7 jours sur 7 en Île-de-France dès ce week-end

Au vu du nombre croissant de malades nécessitant des soins intensifs, de nouvelles décisions du gouvernement étaient attendues concernant l'Île-de-France et les Hauts-de-France. Nous voilà enfin fixés !

Face à une nouvelle flambée de l’épidémie, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont pris la parole ce jeudi 18 mars à 18h lors d’une conférence de presse pour faire le point sur la situation et annoncer de nouvelles restrictions applicables dès ce week-end. Pour répondre à la forte hausse des contaminations, le gouvernement un confinement stricte en Île-de-France et les Hauts-de-France sept jour sur sept. 

Un confinement 7/7 jours, les activités en plein air autorisées

La nouvelle tombe comme un coup de massue... Le gouvernement a décidé d'opter pour le confinement stricte sept jours sur sept en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, régions en pleine troisième vague, notamment à cause du variant britannique plus graves qui représentent 3/4 des contaminations et du retard sur les vaccins. Ces nouvelles mesures prendront place dès ce week-end et dureront (minimum) 4 semaines.

  • Les écoles et lycées resteront ouverts. 
  • Les commerces non-essentiels seront fermés. Rappelons que les libraires et disquaires sont considérés comme des commerces essentiels. 
  • Le couvre-feu sera décalé à 19h. 
  • Toutes les entreprises qui le peuvent doivent pousser au maximum le télétravail (4 jours sur 5)
  • Les déplacements sont autorisés dans la limite des 10km avec attestation et sans limite de temps 

Un système inédit pour l'Île-de-France

Alors que tous les pronostics annoncaient un confinement le week-end en Île-de-France, Emmanuel Macron a annoncé hier lors d’une rencontre avec des élus qu’un confinement est compliqué à instaurer dans cette région où “la vie est un peu différente”. Il a donc travaillé sur un système inédit avec “plus de télétravail la semaine, moins de brassage en intérieur, mais de l’oxygénation le week-end”. 

Mercredi soir la maire de la capitale a également demandé à l'éxécutif que les Parisiens puissent "sortir un peu plus longtemps qu'une heure et un peu plus loin qu'un kilomètre" de leur domicile. "Quel que soit le scénario retenu, il faut laisser les marges de respiration aux Parisiens" était son souhait et il est partiellement exhausé puisque les activités en plein air seront autorisés. 

Emmanuel Macron avait convenu qu’on "ne peut pas reconfiner" les Franciliens "du vendredi soir au dimanche soir, parce que c’est une vie qui est impossible". En région parisienne, le chef de l’État reconnaît sans difficulté que "le confinement le week-end est une mesure qui est compliquée à prendre". L’objectif donc ? "Prendre en compte les réalités de la vie francilienne et de l’organisation du temps" dans cette région.  Emmanuel Macron travaille donc sur un système inédit avec "plus de télétravail par exemple la semaine, moins de brassage en intérieur, mais de l'oxygénation le week-end. On a quand même appris quelque chose depuis le premier confinement, c’est qu’être dehors est plutôt bon, si on ne fait pas de grandes fêtes. On se contamine plutôt dans des lieux clos dans les moments où on mange, on boit, on parle en enlevant le masque, on chante. Mais quand on est à l’extérieur et qu’on arrive à tenir les distances, il y a beaucoup moins de risques."  

Fin des articles