Des contrôles renforcés dans les gares, aéroports et péages dès aujourd'hui

"Une course contre la montre est engagée" estime le gouvernement.

Attention, si vous avez prévu de partir ce week-end malgré le confinement, il vous faudra un bon "motif impérieux". Une semaine après l’annonce du troisième « confinement », Matignon annonce ce vendredi un renforcement des contrôles dans les gares, aéroports et péages.

La situation épidémique, très critique, amène le gouvernement à prendre des mesures supplémentaires pour s'assurer que les Français respectent bien le confinement et les restrictions sanitaires avec le déploiement de plus de 90000 policiers et gendarmes.

« Ces semaines qui viennent seront difficiles, nous prendrons toutes les mesures utiles en temps et en heure et il n'y a à mes yeux aucun tabou », a averti le président de la République Emmanuel Macron, tard jeudi soir après un Conseil européen en visioconférence.

Quels sont les motifs impérieux qui justifient un déplacement ? 

La dernière campagne rappelle qu’« au-delà de 10 km, je dois avoir une attestation justifiant le motif de mon déplacement » et « je ne quitte pas la région ou mon département sauf motif impérieux ou professionnel, justifié par attestation »

Alors quels sont ces fameux motifs impérieux qui vous permettent de vous déplacer inter-régions ? 

- Les motifs impérieux familiaux : La visite à un proche dont le pronostic vital est engagé, le déplacement d'une personne en situation de handicap et de son accompagnant, ou un déplacement lié à un décès survenu dans la famille. En cas de contrôle, il était demandé lors des précédents confinements le certificat médical établissant la situation de cette personne.

- Les déplacements liés à un déménagement et pour raisons de transit vers une gare ou un aéroport sont également acceptés.

- Les motifs impérieux juridiques : Les déplacements pour une convocation émanant d'une juridiction administrative ou de l'autorité judiciaire, pour se rendre chez un professionnel du droit, ou pour une démarche qui ne peut être réalisée à distance, moyennant encore une fois l'attestation de convocation.

- Les motifs impérieux professionnels : Pour des missions indispensables à la poursuite d'une activité économique, ou pour le bien d'une mission d'intérêt pour le service public. Les livraisons à domicile et les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle sont eux aussi autorisés. Pour toutes ces situations, une attestation de l'employeur est nécessaire, ainsi qu'une carte professionnelle. Celles des professionnels de santé, des agents de la fonction publique, des militaires et des élus, ainsi que la carte de presse, font office d'attestation permanente.

- Les motifs impérieux scolaires : trajet entre le lieu de résidence et l'établissement scolaire ou pour se rendre à un concours.

Rappelons qu'en mai dernier, le premier ministre - Édouard Philippe à l'époque - avait précisé que « la simple visite pour se faire plaisir » ou « le déplacement dans une résidence secondaire » n'était pas un motif impérieux. Donc restez bien dans vos cages à poules, merci !

Vous voilà prévenus. 

Fin des articles