Les bons plans sous couvre-feu de la semaine (2-7 février)

© Drew Coffman

Février 2021. Chaque jour ressemble au précédent, tu bosses, t’es chez toi à 18h, tu mates un film. Bon... Parce qu’on tient à ta santé mentale, on t’a sélectionné un petit programme du meilleur cru pour t’occuper en ces temps difficiles. Have fun.

Mardi 2 février

On fait des crêpes

Aujourd’hui c’est la Chandeleur, alors chope ta plus belle poêle, et aux fourneaux ! On te propose une recette express de fond de placard pour des crêpes de qua-li-té. Tu as besoin d’une tasse de flocons d’avoine, de la même quantité de lait d’amande et d’une banane bien mûre. Écrase la banane et rajoutes-y le reste des ingrédients. Laisse la pâte reposer au moins 15 minutes avant de faire cuire tes crêpes. Il ne te reste plus qu’à les garnir à foison : sirop d’agave, pâte à tartiner, purée de noisette, beurre de cacahuète, confiture… Fais-toi plaisir. Une recette ultra rapide, ultra saine et simple à réaliser.

Plus d’infos


Mercredi 3 février
 

On va en festival

Le Festival Jeune et Très Jeune Public est maintenu à Gennevilliers, bien qu’il soit réservé uniquement aux groupes scolaires et aux professionnels de la jeunesse et du spectacle compte tenu de la situation sanitaire. Au programme, 42 spectacles dans 20 lieux, des ateliers et des lectures pour les familles et les enfants des maternelles et crèches de Gennevilliers. Cirque, théâtre, danse, marionnette, musique... Il y en a pour tous les goûts.

Festival Jeune et Très Jeune Public
Du 3 au 12 février 2021
Plus d’infos


Jeudi 4 février

On achète de l’art pour la Saint-Valentin

Qui a dit que l'art contemporain était chose inaccessible, réservé à un club d'initié.e.s arpentant les galeries à des heures indues ? Artsper, site de vente en ligne d'œuvres d'art, va révolutionner les murs de votre salon et votre perception d'un monde pas si clos que ça. Améliorer la visibilité des galeries à travers le monde et permettre l'accessibilité d'œuvres de grande qualité à tou.te.s, voilà le combat quotidien de l'équipe d'Artsper. Pas besoin de vous endetter sur 10 ans pour devenir l'heureux propriétaire d'un chef d'œuvre, Artsper a ce qu'il faut pour tous les budgets et propose ainsi des œuvres d'artistes célèbres et émergents à partir de 50 euros !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Artsper (@artsper_)

Plus d’infos


Vendredi 5 février

On file à la rencontre de JR

L’artiste nous fait découvrir le nouveau lieu hybride ultra stylé de Paname. Car la Galleria Continua, rue du Temple, n’est pas seulement une galerie d’art, c’est aussi une épicerie fine. Là, entre les œuvres de Daniel Buren, Kiki Smith, Ai Weiwei ou Anish Kapoor, on s’installe boire un café et on fait ses emplettes parmi des produits venus du monde entier. Farine de manioc, rhum, pecorino truffé, huile d’olive, thé vert… On fonce ensuite à l’étage pour découvrir Truc à faire, la nouvelle expo de JR. Bingo.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par JR (@jr)

Galleria Continua
87 rue du Temple - 3e


Samedi 6 février

On découvre des sculptures monumentales

Au printemps dernier, Paul Walker Hamy profitait des rues vides du confinement pour y réaliser des sculptures géantes faites de brindilles et de branches. Aujourd'hui il a investi l'église Saint-Merri et nous propose une exposition spirituelle et poétique. Aujourd’hui, il expérimente différentes techniques : « j’utilise les matériaux que je trouve, ceux qui s’offrent à moi, périssables souvent, parfois industriels, communs, abandonnés généralement, des matériaux que j’aime sortir de leur ordinaire, de leur oubli, le plus souvent choisi dans un désir d’économie de moyen et de liberté. » Un moment hors du temps dans un lieu à la fois insolite, spirituel et poétique.

Eglise Saint-Merry 
76 Rue de la Verrerie - 4e
Jusqu'au 7 février


Dimanche 7 février

On redécouvre un squat d’artistes

On file au 59 Rivoli, car oui, il est ouvert ! L’expo Maggot brain prend possession des lieux jusqu’au 7 février. Laura Ben Ami, Efrath Bouana et Anuradha Delacour sont invité.e.s à réfléchir à la vibration, la transformation, le geste et la matière. « Ce nouvel espace questionne l’essence de notre humanité, de notre relation au monde et aux autres. Les matières avec lesquelles nous travaillons sont des rythmes, des ondes, des sons et des durées qui s’organisent en cycles. Elles rendent réel l’impalpable, le spirituel et matérialisent l’écho au monde que nous recherchons. Ainsi la musicalité est partout et tout autour et nous permet d’écrire de différentes manières graphiques et conceptuelles une recherche de l’universalisme. »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 59 Rivoli (@59rivoli)

Maggot brain
Jusqu’au 7 février 2021
59 rue de Rivoli — 1er

Fin des articles