Il boit 60 bières et se tape une gueule de bois pendant un mois

© Trainspotting

Vous connaissez l'histoire du type qui a bu 60 bières et qui s'est retrouvé avec un bon mal de crâne d’un mois ? Probablement pas, sinon on ne serait pas là à vous la raconter.

Non, il ne s’agit pas d’une légende urbaine pour faire peur aux ados quant à l’abus d’alcool en soirée, mais bel et bien d’une histoire vraie. Relayée par le site Popular Mechanics, une étude de cas parue dans The Lancet raconte la mésaventure d’un mec de 37 ans qui se rend dans un hôpital écossais en se plaignant d'un gros mal de tête accompagné de troubles de la vision. Pour l’instant rien de très alarmant, sauf que sa migraine dure depuis… 1 mois.


Les médecins cherchent à déterminer la cause

Après avoir présenté un scanner clair et écarté la possibilité d'un traumatisme crânien ou d'une infection, les médecins ont tenté une ponction lombaire qui a révélé une pression autour du cerveau du patient. En fait, le trentenaire a juste oublié de révéler un léger détail : il s’est avalé 60 pintes de bière lors d’une beuverie de plusieurs jours. Là, ça change la donne.

Son analyse sanguine révèle par la suite des niveaux (très) élevés de lupus anticoagulant (anticorps). Les médecins concluent rapidement que cette belle bringue lui a coûté un problème auto-immun, rien que ça. Et voilà la fin de l’histoire. En fait on n’en sait pas beaucoup plus, juste que le gars a clairement abusé de l’alcool.

Quoi qu’il en soit, il n'existe pas de remède miracle pour éviter une belle gueule de bois un lendemain de cuite… sauf ne pas boire. Ou à la limite, boire de l’eau entre chaque verre d’alcool pour espérer limiter les dégâts. Non, nous ne sommes pas médecins, mais on vous le dit quand même.

Fin des articles