À Paris, les trottinettes en libre-service pourraient bientôt disparaître

© VladZymovin IStock

La maire de Paris Anne Hidalgo semble s'interroger sur l’avenir des trottinettes électriques en libre-service dans la capitale, selon Le Parisien. Trop dangereuses, pas très écologiquee, se dirige-t-on vers la fin du règne de Lime, Dott et Tier ?

C’est la question que l’on se pose, après les avertissements d’Anne Hidalgo. Les principaux opérateurs de la capitale (Lime, Tier et Dott) sont ainsi convoqués ce jeudi 29 septembre pour un "point" à l’Hôtel de Ville. 

Le contrat qui lie les différentes marques de trottinettes électriques en libre-service et la ville prend fin au début de l’année 2023. Il reste donc quelques mois pour faire le bilan de leur utilité. Même si elles sont très populaires, la Mairie de Paris estime qu’il y a certains points à revoir : elles sont encore trop dangereuses (24 morts en France en 2021), représentent un stress sur les trottoirs et manquent d’un intérêt écologique. 


La fin serait proche

Ce n’est pas la première fois que les trottinettes sont menacées de disparaître à Paris. En 2020 déjà, la Mairie de Paris avait restreint les opérateurs et en avait désigné uniquement trois pour les trois années à suivre. La fin est donc proche pour les trois opérateurs, et un nouvel appel d’offres a été lancé pour les trois prochaines années. 

Fin des articles