Barbès : clap de fin pour le dernier Tati de Paris

Le magasin Tati, à Barbès © Jeanne Menjoulet

Les grèves de décembre et la crise sanitaire auront eu raison du dernier magasin de l'enseigne Tati, historique dans le quartier de Barbès.

L'un des vaisseaux amiraux de Barbès-Rochechouart n'est plus. L'enseigne au logo teinté de Vichy rose survivait à travers son immense magasin de 2800m2 sur le boulevard de Rochechouart, depuis son rachat en 2017 par le groupe GPG (notamment propriétaire des magasins Gifi). 

Tati Mariage et Tati déstockage seraient maintenus

"Tati n'a pas vu le retour de ses clients vers son centre historique de Barbès", dont le magasin a été "doublement" touché par les grèves de décembre dernier et la crise sanitaire, explique son directeur général délégué Thierry Boukhari, dans un communiqué. Le magasin "a accusé une baisse de 60 % de ses ventes entre le 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020 par rapport à la même période l'année précédente" a-t-il précisé.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Britt Pettersen (@britt_pettersen) le


En conséquence, Tati se voit contraint d'"envisager la fermeture définitive du magasin de Barbès avec l'accompagnement des 34 collaborateurs concernés dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE)" peut-on également lire. Deux des enseignes seraient cependant maintenues, Tati Mariage et Tati Destockage (situées elles aussi sur le boulevard de Rochechouart). 

Le groupe Tati avait été fondé en 1948 par Jules Ouaki, ancien résistant engagé dans la seconde Guerre Mondiale avant de devenir propriété du groupe Eram en 2004 puis du groupe GPG en 2017.

Fin des articles