Attention, le cunnilingus peut vous coûter la vie  !

  • Agathe S
  • News
  • Publié le 27 Août 2021 à 17h17
© Thiago Santos – iStock

Le cunnilingus, cette pratique sexuelle répandue, ravit bon nombre de personnes à vulve. Pourtant, selon comment il est pratiqué, le cunni peut vous coûter la vie. Voilà comment éviter de finir au cimetière suite à une partie de jambes en l’air.

Vous êtes-vous déjà dit que cela pourrait être sympa de demander à votre partenaire de souffler dans votre vagin pendant un moment intime ? Il s'agit du "cunni soufflant", et vous devriez oublier cette idée aussi vite que possible. Cela pourrait vous causer de graves problèmes de santé, et même vous conduire à la mort. Plusieurs études ont vu le jour ces dernières années concernant cet incident aussi rare que surprenant. Celle qui a analysé ce phénomène le plus en détail a été publiée en 2013, et a été menée par des chercheurs de l’université de Florence, en Italie. Elle met en lumière notamment le décès de 12 femmes enceintes entre 1936 et 2008.

Une « embolie gazeuse »

Pour que cette pratique ait des conséquences sur la santé, il faut que quelques conditions soient "respectées". En effet, il faut que les vaisseaux sanguins soient dilatés – ce qui est en général principalement le cas des femmes enceintes –, que la personne souffle dans le vagin pendant plusieurs minutes, et enfin que l’entrée du vagin soit entièrement englobée par la bouche afin que l’air ne puisse pas s’évacuer. Vous risquez ainsi ce qu’on appelle une embolie gazeuse. Il s’agit du fait que des bulles d’air pénètrent dans les artères et obstruent ainsi le flux sanguin. Si les flux sanguins reliant le cerveau ou le cœur se bouchent, alors le risque de décès augmente. Dans la majeure partie des accidents répertoriés, la personne s’est effondrée quasi immédiatement, et la mort est survenue très peu de temps après.

Il faut quand même préciser que ces cas sont très rares – il y en a moins d’une vingtaine répertoriés selon différents articles sur le sujet –, et que le cunni est bien loin d’être une pratique dangereuse, au contraire.

Fin des articles