Nos astuces pour écrire un mot d’excuse à son voisin

© Shutterstock

Ne fais pas genre, ça nous est tous déjà arrivé. Ce moment où tu as prévu de recevoir les copains à la maison autour d’une grande table, tu sais, ce genre de dîner qui fait du bruit et pour lequel il vaut mieux prévenir les voisins à l'avance ? Pour t'aider, Old El Paso installe dès le 7 octobre une Noise Room, comme un deuxième salon insonorisé qui s'accroche à ton appart, et qui devrait te permettre de faire tout le bruit que tu veux pendant ton dîner ! Et la bonne nouvelle, c'est que tu peux gagner tes places à la fin de cet article, t'en as de la chance... En attendant, pour garder un semblant de vie sociale et rester en bons termes avec tes voisins par la même occasion, suis nos conseils pour écrire une parfaite lettre d'excuse.


1. Anticipe

Déjà, la moindre des choses, c’est de t’y prendre tôt pour prévenir tes voisins de ton petit festin qui approche. Pas deux jours avant, pas le jour même, et encore moins quand il est déjà trop tard et que tu as déjà quelques cocktails dans le gosier. La règle, c’est au minimum trois jours avant

2. Sois cool

Si tu savais le nombre de mots entre voisins qu’on a lus et qui sont remplis d’insultes ! La violence ne résout rien, alors sois diplomate : plus tu brosseras tes voisins dans le sens du poil, plus ils te laisseront tranquille pendant ta soirée mexicaine. La première chose à laquelle tu dois penser, c’est de soigner ta lettre. Une belle écriture, une jolie lettre parfumée, et tu verras que tout passe mieux. Exit les gros mots, et soigne ton vocabulaire : « Cher/chère voisin/e, Cordialement, Bien à vous ». Comme dans une lettre de motivation quoi.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Chers Voisins (@chersvoisins) le


3. Multiplie les lieux d’affichage

Tu peux multiplier les points d’affichage de la lettre, d’abord pour être sûr que tout le monde soit au courant de ta sauterie, et également pour qu’un voisin ne vienne pas taper à ta porte à 22h pour te demander de baisser le son. Réfléchis aux points stratégiques comme l’entrée, l’ascenseur A, l’ascenseur B, la cage d’escalier…

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Chers Voisins (@chersvoisins) le


4. Sois un bon voisin

Ton comportement en tant que voisin doit être exemplaire. Si tu es silencieux la plupart du temps, que tu ne passes pas l’aspirateur à 23h ou que tu ne lances pas de machine au milieu de la nuit, tes voisins seront bien plus enclins à te laisser t'amuser avec tes potes le temps d'une soirée, CQFD. Alors fais bonne figure, calme toi sur le hard rock au milieu de l'aprèm, dis-leur bonjour en souriant quand tu les croises dans les escaliers... Sois aimable, et ils t'apprécieront assez pour ne pas chipoter.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Chers Voisins (@chersvoisins) le

5. Invite-les à se joindre à toi

Franchement, il n’y a rien de pire que d’entendre ses voisins dîner à côté quand on est un jeune actif dont le frigo est vide et qu’on a quelques blagues à raconter. Si tu as peur de déranger tes voisins, pourquoi ne pas les convier ? Avec ça, tu peux être sûr que personne n’appellera la police pour tapage nocturne, et qui sait, tu pourrais même nouer de nouvelles amitiés ?

On espère que ces précieux conseils te seront utiles… Et si tu as la flemme de tous les suivre, on a peut-être une solution encore plus cool pour toi. Dès le 7 octobre, tu peux t'inscrire pour rejoindre la soirée Noise Room de Old El Paso, et profiter d’un bon repas mexicain convivial et festif ! Le principe ? Une pièce éphémère et insonorisée en plus de ton appart', comme un deuxième salon, qui s’accroche à ta fenêtre et te permet de faire un max de bruit en toute tranquillité.

Pour t'inscrire c'est ici !

Fin des articles

Paramètres des cookies