Thés, miels, bières… une box pour se régaler du made in Grand Paris

Ruches installées sur le toit des entreprises, fruits et légumes cultivés à l'horizontale, micro-brasseries implantées en plein cœur de la ville, ateliers de torréfaction, micro-fermes urbaines, transhumances… Le Grand Paris est un territoire fertile qui fourmille d’artisans. Bière, miel, confiture, biscuits, vin, café ou encore chocolat : consommer local est à la portée de tous avec la Box du Grand Paris. 

Il y a quelques semaines, Marion Camisuli, la créatrice du blog montreuillois Le blog de Nestor, nous a contactés pour nous parler de la Box du Grand Paris, une boîte contenant des produits d'épicerie fine, issus de l'artisanat et de l'agriculture urbaine dans le Grand Paris. « Je me suis intéressée aux enjeux d’alimentation en milieu urbain », nous explique-t-elle. Après le succès de la campagne de financement participatif sur Ulule en novembre dernier, la Box du Grand Paris est sur les rails et l’idée a tout pour plaire aux Parisien.ne.s fier.e.s de leur contrée.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Box Du Grand Paris (@laboxdugrandparis) le


Soutenir les commerçants du Grand Paris

Pour cartographier rapidement les produits, la box contient une quinzaine de produits artisanaux produits à Paris et dans sa banlieue. Côté bières – les amateurs en connaîtront quelques-unes –, la Bapbap produite à Paris, L’instant produite à Massy (77), La Parisienne à Pantin, Petite Couronne à Colombes (92), Cocomiette à Courpalay (77). Sous le radar également, les chocolats Rrraw made in Paris, le beau thé de Saint-Denis, les sauces piquantes Maison Martin à Viroflay (78) ou encore les mezzés Les 3 Chouettes qui viennent tout droits de Rungis.

Derrière les produits, des artisans et des lieux parfois à deux pas de chez nous (et parfois encore plus près que le Monop') : les Conserveries des Sept Collines, ce sont les rillettes de lieu noir au fenouil, beurre de champignons, écrasé de poireaux au sésame de Christophe, à la porte d'Aubervilliers (19e) par exemple. L'atelier de torréfaction de Laetitia, fondatrice de Café 366, est situé dans le 20e arrondissement, et le miel Apiterra à Montreuil. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Box Du Grand Paris (@laboxdugrandparis) le

En ces temps difficiles pour les petits commerçants, Marion Camisuli souligne qu’il est « important pour les artisans de savoir que l'activité va reprendre » alors qu'ils sont contraints pour l'heure de rester fermés. Quand tous les amoureux du territoire grand parisien pensent déjà à leur apéro post-confinement, le souci du soutien de la production en circuit court entre en jeu. Et si on prenait le temps, pendant cette période de confinement, de découvrir de nouvelles façons de faire, de s'intéresser à la fabrication de ce que l'on mange ? Pour découvrir et précommander la box, c'est par ici

Fin des articles