Airbnb va aider les réfugiés afghans en les hébergeant gratuitement

Airbnb va aider les réfugiés Afghans en les hébergeant gratuitement ©jacquesvandinteren

Après le retrait des forces américaines et de l'OTAN en mai dernier, les talibans se sont emparés de Kaboul, la capitale afghane, le dimanche 15 août. Depuis, des milliers de personnes se précipitent à l’aéroport pour fuir le pays et les puissances étrangères poursuivent l'évacuation de leurs ressortissant·e·s. Pour leur venir en aide, Airbnb va donc ouvrir gratuitement des milliers d'hébergements. Explications.

Alors que les talibans ont pris les rênes du pays, les Afghan·e·s, qui avaient bénéficié ces 20 dernières années de davantage de libertés, craignent pour leur avenir. Selon les données du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), ils sont désormais plus de 2,5 millions en exil. La plateforme de réservation de logements en ligne Airbnb a annoncé ce mardi 24 août vouloir aider les Afghan·e·s qui fuient leur pays en les hébergeant gratuitement.

 
20 000 personnes hébergées à travers le monde

L’initiative – financée entre autres par la plateforme – doit permettre d’héberger environ 20 000 personnes en provenance d’Afghanistan via des logements gratuits mis à disposition par les hôtes volontaires. « Si vous souhaitez accueillir une famille de réfugiés, contactez-nous et je vous mettrai en relation avec les bonnes personnes ici », affirme Brian Chesk, directeur et fondateur d’Airbnb. Ce dernier n’a néanmoins pas précisé la durée de l’opération, ni les pays qui pourraient être concernées.

 
Une plateforme de bénévolat 

Si la bonne volonté des hôtes est une condition primordiale, l’opération pourra être menée à bien grâce à la plateforme de bénévolat Airbnb.org, lancée en décembre 2020. Son objectif : proposer des logements dans des situations d’urgence ou de catastrophes naturelles comme nous avons pu en connaître durant la crise sanitaire. Grâce à la mobilisation de milliers d’hôtes, la plateforme a pu accueillir gratuitement des personnes dans le besoin ainsi que les personnels soignants.

De leur côté, les associations internationales, petites et grandes structures s'organisent pour venir en aide à la population restée sur place, mais aussi à celles et ceux qui sont parvenu·e·s à s'en échapper. Pour celleux qui souhaitent faire un don, vous pouvez aller directement sur le site de l’UNICEF, qui assure que le travail de ses équipes a permis d’apporter une aide humanitaire à 1,7 millions de personnes.

Fin des articles