Pour ou contre le style « sortie de douche » ?

© Instagram - Kristina Novak

Comment vous dire. S'il y a dix ans Carrie Bradshaw allait au travail en nuisette dans Sex and The City, en 2018, les gens d'Instagram et de Navarre prônent le Bathleisure. Comprenez, "le plaisir de prendre un bain". Jusque-là vous suivez. L'idée n'est pas de sortir nu, mais de remplacer le traditionnel bonnet par le turban (votre serviette entortillée, quoi).


C'est semble-t-il Rita Ora qui a sereinement revendiqué le peignoir et la serviette enturbannée en premier, lors des MTV Music Awards le 12 novembre dernier. Une semaine plus tard, le Vogue français dévoile une de ses covers : Rihanna pose alanguie, vêtue d'un manteau de fourrure et... d'une serviette de bain en guise de couvre-chef.  

Une publication partagée par Nenthe (@nenthe) le

Une publication partagée par CL (@chaelincl) le

La chanteuse coréenne (et accessoirement muse du designer Jeremy Scott) Chae Lin est également faussement sortie de sa salle de bain à la soirée de l'agence visuelle BFA, avec une robe mi-serviette mi-housse de couette.

Mais la plus avant-gardiste de toutes, c'est encore et toujours Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany's, lorsqu'elle chante Moon River en pensant à Paul Varjak, l'écrivain dont elle est amoureuse.


Une question nous turlupine : cette tendance ne viendrait-elle pas de ce moment indescriptible où l'on sort de la douche lavé de ses péchés et aussi serein qu'un nouveau-né ?