9 super bouquins à emporter dans sa valise

© shutterstock De GaroManjikian

On ne va pas se mentir, l'été c'est un peu le seul moment de l'année pour se poser et bouquiner. Dans l'avion, pendant les escales, sur la plage ou au bord de la pistoche... voici une jolie sélection de livres à embarquer dans sa valoche.

Que c'est boooon de lâcher son téléphone et de se donner du temps pour observer, réfléchir ou lire. Les bouquins, ça ouvre l'imaginaire et booste la créativité ; ça permet d'avoir plus de vocabulaire, une meilleure orthographe et par la même occasion, améliorer son expression. Mais par-dessus tout, c'est une palette de visions du monde qui s'offre à nous ! Alors on file chez son libraire de quartier et on jette son dévolu sur 2-3 bouquins que l'on vous aura conseillé.


Le discours


Le topo

« Tu sais, ça ferait très plaisir à ta sœur si tu faisais un petit discours le jour de la cérémonie. ». C’est le début d’un dîner de famille pendant lequel Adrien, la quarantaine, déprimé, attend désespérément une réponse au message qu’il vient d’envoyer à son ex.


Pourquoi c'est cool ?

Auteur de la drôlissime bande-dessinée Zaï Zaï Zaï Zaï, Fabcaro revient en finesse avec un roman à l'humour mordant, mettant en exergue l'absurdité de la vie familiale et sentimentale. La plume est jouissive. On rit, on dévore, on adore ! 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Les Grosses Lectrices (@lesgrosseslectrices) le

Le discours
Fabcaro
11,99 €


Leurs enfants après eux


Le topo

Août, 1992. Anthony a 14 ans, et avec son cousin, ils s’emmerdent comme c’est pas permis. C’est là qu’ils décident de voler un canoë pour aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite.


Pourquoi c'est cool ?

Prix Goncourt 2018, Leurs enfants après eux dresse le subtil portrait d'un microcosme où se cotoient cassos, classe populaire et petits bourgeois. Un furieux bon dans les années 90, qui nous émeut et nous rappelle avec nostalgie nos étés adolescents. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ELFIE DEMAEGHT (@elfie.demaeght) le

Leurs enfants après eux
Nicolas Mathieu 
15,99 €


Ton père


Le topo

Christophe vit à Paris avec sa fille de 10 ans. Un jour, la petite fille trouve un papier accroché à leur porte avec ces mots : « Guerre et paix : contrepèterie douteuse ». Qui le soupçonne d’être un mauvais père ? Peut-on être père et gay, c’est bien la question qu’on est venu lui poser, de façon malveillante…


Pourquoi c'est cool ?

Christophe Honoré, cinéaste, metteur en scène et auteur gay, signe ici un auto-portrait romancé, plongeant dans sa mémoire intime, cherchant des indices parfois très anciens, enfouis dans sa propre enfance, puis au cœur de son adolescence et de la découverte du désir, des filles, des garçons et du plaisir. Une brillante et poignante réflexion sur l'affirmation de soi.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Benoît Arnauné-Guillot (@benoit_arnaune_guillot) le

Ton père
Christophe Honoré
6,80 €


Tout ce que je suis


Le topo

2001, Sydney. Ruth Wesemann reçoit un mystérieux paquet qui va la replonger dans son passé, celui de l’entre-deux-guerres et du IIIe Reich.


Pourquoi c'est cool ?

Vibrant roman d'amour et d'espionnage construit en trois temps, à travers la destinée héroïque et tragique de quatre jeunes Berlinois ayant tous existé.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Aure Lia (@aur_e_lia1) le

Tout ce que je suis
Anna Funder
23 €


L'amie prodigieuse


Le topo 

Fin des années 50, deux amies, Elena et Lila vivent dans un quartier défavorisé d'une des plus grandes villes d'Italie. Le chemin des deux filles se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, violente, en ébullition. 


Pourquoi c'est cool ?

L'amie prodigieuse, adapté en décembre dernier par Canal+, est une petite merveille. L'auteure nous embarque pour une saga à l'image de la vie : parfois difficile, souvent passionnante.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Régina Phallange (@ocalypsoo) le

L'amie prodigieuse
Elena Ferrante
8,40 €

Bienvenue au Grand K

Le Topo

Virginie, Parisienne, ancrée dans sa confortable vie lâche tout pour partir au fin fond de l'Asie Centrale, au Kazakhstan... Une histoire difficile mais dépeinte avec humour : un bouffée d'air frais à chaque page tournée. 

Pourquoi c'est cool ?

Parce qu'avec Bienvenue au Grand K, on voyage, vers un pays 5 fois plus grand que la France. On s'interroge parfois, on rit souvent, et on aime beaucoup.

Bienvenue au Grand K
Virginie Le Pêcheur
17 €

 
L’hibiscus Pourpre


Le Topo

Chimamanda NGozi Adichie n’a pas écrit qu’Americanah (si vous ne l’avez pas lu, lisez-le c’est un ordre). En 2016, elle publiait chez Gallimard L’Hibiscus Pourpre, l’histoire de Kambili, quinze ans, fille d’un héros politique et fondamentaliste catholique. La rigueur et la terreur régnent à la maison, jusqu’au jour où Kambili et son frère sont envoyés chez leur tante. Changement radical. S’ensuit une mini-révolution pour gagner leur liberté une fois revenus chez eux.


Pourquoi c'est cool ?

Un formidable échantillon sociétal qui traverse les foyers et les frontières, et une vraie claque par la même occasion.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Titix54 (@titix54) le

L’hibiscus Pourpre 
Chimamanda NGozi Adichie
7,40 €

Helmut Newton

Le topo

Sexualité, sensualité, et  féminité triomphante : l'oeuvre d'Helmut Newton est à l'honneur dans ce bouquin de Dominique Baqué. "Magnifier le désastre", où comment mettre des mots sur les photos iconiques et magnifiques du photographe. 

Pourquoi c'est cool ? 

Parce que c'est le premier livre consacré à l'oeuvre d'Helmut Newton, et que vous pourrez feuilleter l'oeuvre du photographe en pas moins de 280 pages. 

Helmut Newton "magnifier le désastre"
Dominique Baqué
29 €


White


Le topo

Bret Easton Ellis serait-il devenu un gros con ? Non, pas lui ! Pas le père d’American Psycho, de Moins Que Zéro et que Glamorama ! C’est pourtant ce que laissaient penser ses jérémiades sur le politiquement correct dans un entretien-fleuve avec la revue America. Pour en avoir le cœur net, on se plongera dans son essai White, non-fiction glaciale et glaçante. Une question règne dans ce nouveau portrait qui s’inscrit dans la collection des critiques au vitriol des USA : « et si Patrick Bateman était devenu président ? » Brrrr.


Pourquoi c'est cool ?

Pour mettre le nez dans une société désabusée et réaliser qu’on l’est parfois un peu trop et pour les portraits de Joan Didion et David Foster Wallace.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par K.Sandra? (@k___sandra) le

White
Bret Easton ellis
9,95 €

Fin des articles