SoCo, BaBel… : Les quartiers de Paris renommés à la mode new-yorkaise

Le sud de Pigalle est l'un des premiers quartiers parisiens a avoir reçu son acronyme. SoPi est depuis près de 10 ans dans la bouche de tous les Parisiens, surtout ceux habitant ou exerçant dans le tier-quar. On parle aussi du SoMa pour le quartier Marais sud, et du HaMa pour le Haut-Marais. Mais qu’en est-il des autres zones en effervescence qui méritent eux-aussi leurs petits acronymes brooklynois ? Eh bien, il y en a des nouveaux, comme BaBel pour le Bas-Belleville, et plus récemment SoCo pour South Colonel Fabien (inventé par nos amis Snapchat). Cette liste est non exhaustive, on vous laisse imaginer la suite, notamment toute la partie Rive Gauche... !


SoPI / BaPI : South Pigalle / Bas Pigalle

Quoi : "SoPi" est l'acronyme qui désigne le quartier parisien du sud de Pigalle depuis environ 2006. Le journaliste qui a inventé le concept s'est inspiré de la manière dont les New-Yorkais inventent des acronymes pour tous les quartiers de leur ville. Entre boutiques de hipster, bistrots typiques, bars à cocktails, clubs, c'est le spot ultime des noctambules. La rue des Martyrs, connue pour empiler les épiceries fines et les concept stores, est son épicentre. 

Où : le quartier est situé au sud de la place Pigalle, au sud-ouest de Barbès et à l’est de la Nouvelle Athènes - le quartier intellectuel et artistique du XIXe siècle. Au sud, il est borné par la rue de Maubeuge et le métro Notre-Dame-de-Lorette.


SoCo / BaCo : South Colonel Fabien / Bas Colonel Fabien

Quoi : ce nouvel acronyme proposé par Snapchat reste encore à définir, mais le quartier au sud de Colonel Fabien, auparavant un peu mort, est en pleine effervescence depuis quelques années avec l'émergence de coffee shops, restaurants branchés, cuisine bistronomique ou soul food, galeries... La présence du Generator Hostels ramenant la jeune population des quatre coins du monde, y est peut-être pour quelque chose. 

Où : Autour de l'hôpital Saint-Louis et du canal Saint-Martin. 


HaBa : Haut Belleville

Quoi : Entre les Folies, la Cantine de Belleville et les nombreux restos asiatiques, le Haut Belleville regorge de bonnes addresses où manger un bout et boire des coups entre potes pour pas cher. Il y a aussi de quoi se faire plaisir au niveau oculaire : le street art de la rue Dénoyez, les nombreux ateliers d'artistes autour, les petites ruelles zig-zagantes du parc de Belleville... 

Où : Tout ce qui est au-dessus du boulevard de Belleville, jusqu'aux Buttes-Chaumont et la place des Fêtes. 


BaBel : Bas belleville

Quoi : Baptisé Babelville, ce quartier est situé dans le bas du quartier de Belleville. Il fait la part belle à l’art graphique, au jeu, à la bonne humeur... mais aussi à l'histoire du quartier, à son paysage urbain, social et économique. A l’origine du projet, la "reconquête urbaine" de la rue de la Fontaine-au-Roi votée dans le budget participatif en 2014. La mission de revitalisation a été confiée aux psychanalystes urbains de l’ANPU, qui ont pour habitude de « détecter les névroses urbaines et proposer des solutions thérapeutiques adéquates ».

Où : Pour nous aider à y voir plus clair, l'agence a mis au point un plan avec les pépites méconnues du quartier, expliquant les marquages présents sur l’ensemble du quartier.


HaMa : Haut Marais 

Quoi : C’est un peu le ghetto parisien des bobos. On trouve dans ce quartier un mélange détonant de cafés flashy, boutiques de mode exclusives, restos originaux et galeries d'art avant-gardistes. Cool et chic. 

: tout au long du boulevard Beaumarchais, rue de Bretagne, rue de Saintonge, rue Debelleyme, et une partie de la rue Vieille-du-Temple. 


SoMa / BaMa : South Marais / Bas Marais

Quoi : Le Bas Marais et ses multiples bars de nuit était jusqu’ici plutôt renommé pour sa vie nocturne débridée. Mais depuis quelques années, la mixité intrinsèque au quartier a poussé de nombreuses marques de luxe à venir s’installer. 

Où : De l'Hôtel de Ville à Bastille, de la rue du Temple à la rue Vieille-du-Temple. 


SoBa / BaBar : South Barbès / Bas Barbès

Quoi : Du très beau cinéma Louxor et du club branché la Mano aux shops vintages et hipster, en passant par les restos toujours plus conceptuels et les artisans de bouche, le sud de Barbès a de quoi plaire et on note une certaine recrudesence de commerces branchés au milieu de ce quartier populaire. 

Où : De Barbès à Poissonnière, de Cadet à Anvers. 

Fin des articles