Un festival où des chefs réfugiés prennent les commandes de restos parisiens

  • Zoé Stene
  • Loisirs
  • Publié le 13 Octobre 2020 à 16h16
London 2019 Breddos Tacos - Ahmed Osman ©Laura Jalbert

Comme chaque année, nos restos préférés participent au Refugee Food Festival en confiant leurs fourneaux à des chefs réfugiés. L'occasion pour eux de valoriser leur bagage culturel et pour nous, de découvrir leurs talents de cuisinier. On va se RÉ-GA-LER !

Jusqu'au 25 octobre, les restaurants parisiens pourraient bien participer à faire changer notre vision sur le statut de réfugié. En effet, pendant 10 jours, l'événement porté par Food Sweet Food met à l'honneur les talents de chefs qui ont été contraints de fuir leur pays. L'objectif : nous faire découvrir des saveurs venues d'ailleurs, nous sensibiliser à la situation des réfugiés, et leur offrir un tremplin professionnel pour réussir leur intégration en France. On se rejoint là-bas ?


La cuisine : un langage universel

Il n'y a pas besoin de parler la même langue ou d'avoir les mêmes origines culturelles pour partager un bon repas. Eh oui, la cuisine est un langage universel qui a ce don de pouvoir rassembler tout le monde autour d'une même tablée. Ça, Marine Mandrila – la fondatrice du festival – l'a bien compris : « quoi de mieux qu'un bon dîner pour créer des rencontres, des échanges, et des contacts afin d'aider les chefs réfugiés ? L'idée, c’est de faire évoluer les regards sur les personnes réfugiées. Bien avant d’arriver en France et d'obtenir l'asile, ce sont des personnes comme vous et moi dont il faut essayer de valoriser les compétences afin de les accueillir comme il se doit. » 

Tempero Difrenes Cafay ©Mahka Eslami (2019)


9 restaurants participants

La crise sanitaire n’aura pas eu raison du festival, qui se tient habituellement en juin pour la Journée Mondiale des réfugiés : l’édition 2020 sera automnale, mais non moins engagée ! Pour ce 5e volet, 50 restaurateurs se sont engagés dans 9 villes de France (Lille, Bordeaux, Marseille, Lyon, Dijon, Rennes, Nantes, Strasbourg) dont 9 rien qu'à Paris. « On souhaitait diversifier les lieux participants pour proposer un large panel d'ambiances et de styles culinaires. Il y en a pour tous les goûts ! », nous confie Marine. Au programme : Fulgurances l'entrepôt, La table du Recho ou encore Septime (retrouvez les tables parisiennes participantes ICI).

Le Taquin x Seble Getachew (Ethiopie) © NICO PULCRANO

Au-delà du festival créé en 2016, le projet s'est largement développé avec des formations qualifiantes (formant 276 réfugiés au métier de commis de cuisine d'ici à 2022 à Paris, Dijon, Rennes et Strasbourg), un restaurant d'insertion, un service traiteur, et un programme d'aide alimentaire durant la crise du Covid.

Refugee Food Festival
Jusq'au 25 octobre 2020

Fin des articles