Les bons plans gratuits de la semaine à Paris (13-19 janvier)

© Behzad Ghaffarian

Hé salut ! Il fait toujours aussi froid, toujours aussi moche et il n'y a toujours pas de métro. Pour contrer ça, tu peux prendre tes petites jambes et suivre nos conseils, on t'a concocté un petit planning qui devrait te faire combattre ce douloureux mois de janvier avec aisance et agilité. Bonne semaine ! 

Lundi 13 janvier

On participe à une conférence

Paris 2 Panthéon Assas accueille aujourd’hui une conférence traitant du veganisme, de l’antispécisme et de la maltraitante animale, avec le sujet suivant : « Quels droits pour les animaux ? Quels devoirs pour les hommes ? ». Les spécialistes du sujet Jean-Pierre Digard, directeur de recherche émérite au CNRS et Yves Christen, biologiste, seront les invités du jour. C’est gratuit sur invitation, alors on y court.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par J’agispourlesanimauxBordeaux (@jagispourlesanimauxbordeaux) le

Plus d’infos

Mardi 14 janvier

On va voir un concert

Direction l’International pour danser sur les sons endiablés du rockeur et songwriter franco-espagnol Marc Desse, qui présentera son nouvel album en exclusivité. On vient tôt pour ne pas louper la nouvelle sensation pop rock Torrent d’Amour pour son premier concert parisien, et on reste tard sur la piste pour se déchainer sur le DJ set de Cléa Vincent. LA soirée à ne pas manquer.

Plus d’infos

Mercredi 15 janvier

On file à un vernissage

Le Danube Palace Café accueille les oeuvres de la dessinatrice Sifar et du poète Keny jusqu’au 14 février, l’occasion de fêter cela autour d’un pot en compagnie des artistes le soir du vernissage. Sifar définit son dessin comme une ruse qui superpose les réalités, et Keny, lui, s’inspire de ses oeuvres pour composer des poèmes, avec une véritable correspondance entre leurs oeuvres.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Cafe Danube کافه دانوب (@danubecafe) le

Plus d’infos

Jeudi 16 janvier

On transpire

C’est l’histoire d’un mec, Cyril Atef, dit Papatef, qui est un véritable homme-orchestre. Il est seul, et pourtant percu, drum machines, platines et chant résonnent dans la petite Halle de la Villette et promettent de te faire te déhancher toute la soirée. Prêt pour 4 heures de danse déchainée ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Cyril Atef (@cyrilatef) le

Plus d’infos

 
On se goinfre

Ça vous dirait d'aller vous péter le bide avant de finir sur le dancefloor ? C'est le beau menu que proposent la Karambole et Quartier Libre ce jeudi soir : une raclette électronique, soit une bonne rasade de fromage sur lit de musique house/disco/funk en tout genre. Si vous arrivez encore à marcher après l'indigestion, pourquoi pas danser ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Karambole (@lakarambole) le

Plus d'infos

Vendredi 17 janvier

On écoute de la bonne musique

Le nouveau projet de Lescop s’appelle Serpent, c’est punk, c’est cool, ça fait transpirer, et ça joue vendredi au Pop up du Label en entrée gratuite. C’est accompagné de la pop de Rose Tiger et d’un DJ set de Lescop, deux raisons de plus de venir pour bien démarrer le week-end.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ??????? (@serpentserpentserpent) le

Plus d’infos

Samedi 18 janvier

On va voir des films primés

Le Festival international du film ethnographique propose une projection de ses films primés, soit cinq films venant des quatre coins du monde. Vietnam, Grèce, Brésil… On y traite migration, agriculture et enjeux environnementaux.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Festival Jean Rouch (@festivaljeanrouch) le

Plus d’infos

Dimanche 19 janvier

On écrit l’histoire d’une femme célèbre

Le projet Les sans pagEs investit la Gaité Lyrique dimanche, avec un atelier d’écriture gratuit et ouvert à tous. Le but ? Combler le fossé des genres sur Internet, en proposant des ateliers pour travailler sur des biographies de femmes et les publier sur Wikipédia.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par les sans pagEs (@lessanspages) le

Plus d’infos

Fin des articles