Le petit manuel de Sex Education raconté par notre stagiaire de 3ème

© Lucas Javelle

Le manuel gratuit de Sex Education est sorti ! Plein de couleurs et très ludique, il est là pour aider les gens qui se sentent gênés de parler de sexualité avec leurs parents… Et qui manquent cruellement de renseignements sur le sujet.

 

TOP 5 des choses que j’ai appris grâce au petit manuel de Sex Education :

1Le sexe et le genre sont deux choses différentes

Le sexe ne définit pas qui tu es, c’est seulement ce que tu as entre les jambes ! Par contre le genre c’est QUI tu es, qui tu veux être et à quel genre tu t’identifies le plus. Beaucoup d’individus ne se reconnaissent pas à travers leur sexe attribué (masculin ou féminin). 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Migraine_Mother ?♥️ (@amandiinecetout) le

2. Le clitoris aussi a des érections

Il est le seul organe dédié au plaisir. Sous l’effet de l’excitation, le clitoris se remplit de sang et rentre en érection, comme le pénis ! J’ai aussi appris que c’est seulement depuis 2017 que le clitoris est correctement représenté dans les manuels. Avant il était « censuré », alors que pourtant, c’est un organe très important pour la femme. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marie Grj (@mariegrj) le


3. Les MST et IST (maladies et infections sexuellement transmissibles)

Elles se transmettent par rapport sexuel non protégé (y compris les fellations et les cunnilingus). Le préservatif externe est le plus connu, mais il existe aussi un préservatif interne, il se met dans le vagin. Ça n’est pas seulement à la femme de s’occuper de la contraception.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Léa (@lea_chzlt) le

4. Pas de consentement = pas de sexe... « Non c’est non ! »

Avant tout, il faut toujours que la ou les personnes soient consentantes. Il faut toujours demander et parler à son ou ses partenaires. Et on a le droit de changer d’avis durant le rapport : si je n’ai plus envie (peu importe la raison) alors mon partenaire doit le respecter, et inversement. S’écouter et faire attention à l’autre, c’est ça qui est VRAIMENT sexy !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par O (@continuumespacetemps) le

5. Le slutshaming ça craint

Le slutshaming consiste à faire culpabiliser une femme par sa manière de s’habiller, de sortir ou coucher avec un(e) ou plusieurs partenaire(s). Slut signifie « traînée » et shaming « la honte ». Il n’y a aucun problème avec quelqu’un qui aime le sexe, tant que tout le monde est consentant et que tout le monde se protège. Aucune honte ne devrait être liée au sexe.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sex Education (@sexeducation) le

Mais il y a plein d’autres choses super cools à découvrir comme les différentes méthodes de contraception, les règles, les zones érogènes, le lubrifiant ou encore la masturbation. Et devinez quoi ? Ce guide est fait pour ABSOLUMENT tout le monde, grand comme petit !

Fin des articles