Les toits de Paris et la baguette en course pour le patrimoine immatériel de l’UNESCO !

  • Valentine E
  • Lifestyle
  • Publié le 16 Février 2021 à 15h37
© iStock

Les fameux toits de zinc qui façonnent Paris, la baguette quotidienne de la boulangerie et le festival viticole du Biou d’Artois sont en concurrence pour devenir l'un des emblèmes de la France au patrimoine immatériel de l’UNESCO.

Le patrimoine immatériel c’est tout ce qui regroupe les particularités et les traditions d’une culture que l’UNESCO veut reconnaître et faire connaître. Il y a plusieurs catégories dans lesquels les traditions se retrouvent : les pratiques orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et évènements festifs, les pratiques concernant la nature et les connaissances concernant le savoir-faire et l’artisanat.

 
Les toits de Paris comme pratique artisanale

Les peintres, les photographes et même les metteur.se.s en scène s’en inspirent encore aujourd’hui. Nos superbes de toits de zincs arrivés au 19e siècle lors des grands travaux du baron Haussmann sont une institution à Paris. Forcément, ils ont dû être maintes fois restaurés et c’est ce savoir-faire que l’on veut récompenser : les couvreurs zingueurs sont les seuls à savoir restaurer, mais aussi construire, nos fameux toits et c’est Roselyne Bachelot qui décidera s'ils méritent d’être labellisés. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par David Twose (@david_twose)

 
La baguette pourrait aussi représenter notre artisanat
 

La baguette est bel et bien en course contre les toits de Paris pour représenter notre patrimoine culturel. La baguette, c’est des centaines d’années de confection mais surtout de tradition : on l’aime et on la chérie tou.te.s. Beaucoup se demandent pourquoi elle n’est pas déjà dans le patrimoine immatériel de l’UNESCO, certains diront que c'est à cause de la gastronomie française, déjà bien trop présente…

 

Un inconnu est aussi candidat pour ce label de prestige : le festival viticole du Biou d’Arbois. Ayant lieu chaque année dans le Jura, il représenterait une tradition du vin à la française. Reste à savoir quel candidat Roselyne Bachelot choisira en mars pour se présenter en 2022 !

Fin des articles